Foyer Sutton: plus de 1,2 M$ investis pour remettre le bâtiment aux normes

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Foyer Sutton: plus de 1,2 M$ investis pour remettre le bâtiment aux normes
Des travaux de réfection majeurs ont été entamés au CHSLD de Sutton. (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

SANTÉ. Lors de la sortie du bilan complet de l’état des bâtiments du secteur de la santé, l’an dernier, le Foyer Sutton faisait pâle figure avec une cote D, qui signifie «mauvais», le seul établissement du réseau local de service de La Pommeraie qui obtenait une cote sous le seuil de passage. Depuis, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a investi plus de 1,2 M$ pour mettre à niveau le bâtiment.

Le Foyer Sutton, situé à l’intersection des rues Principale Nord et Western à l’entrée du village, a été construit au tout début des années 80. Le CHSLD accueille 71 résidents.

«Plusieurs éléments du bâtiment étaient en état de vétusté, a affirmé le directeur adjoint à la direction des services techniques du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Sylvain Gautreau. Pour contrer ça, on a fait plusieurs travaux de réfection. Le bâtiment a été évalué selon une analyse technique et a obtenu une cote de D. Avec le programme de résorption de déficit, on a pu obtenir de l’argent pour améliorer le bâtiment. On a reçu 290 000$ qui a été octroyé par le ministère de la Santé.»

La toiture a été refaite, les portes ont été changées, le système de sécurité incendie a été mis à niveau, la salle de physiothérapie a été remise aux normes, les chambres froides de la cuisine ont été remplacées et des travaux ont également été enclenchés sur l’entrée d’eau et l’ascenseur.

«Notre façon de fonctionner avec un bâtiment comme celui de Sutton, avec tellement de projets à faire, on les regroupe tous ensemble, a ajouté M. Gautreau. L’arrivée du CIUSSS a permis justement à de petits établissements comme le CHSLD de Sutton de pouvoir réaliser tous ces projets en même temps. Avant, il aurait fallu que ça se fasse en plusieurs étapes. Ça aurait été plus long. Il aurait fallu y aller en ordre de priorités.»

Indice d’état du bâtiment

Selon le document Indicateurs de l’état des immeubles de la Société d’habitation du Québec (SHQ), qui explique la définition de chacune des cotes, l’indice d’état est fixé en fonction de l’indice de vétusté physique de l’immeuble. Ce dernier indice est calculé en divisant le montant des travaux à faire par la valeur totale du bâtiment.

«C’est une firme de génie-conseil qui est venue évaluer le bâtiment, a expliqué M. Gautreau. Ils évaluent le coût des travaux et divisent par la valeur du bâtiment, ce qui donne un ratio qui ensuite transférer en cote.»

Une cote de D signifie qu’un investissement de 15,1 % à 30 % de la valeur du bâtiment est nécessaire.

«L’infrastructure présente un niveau élevé de dégradation et de défectuosité, peut-on lire dans le document de la SHQ. L’immeuble, l’ouvrage de génie civil ou, le cas échéant, l’équipement nécessite des travaux de maintien d’actifs importants et parfois urgents. Habituellement, l’infrastructure dépasse sa durée de vie utile. Des interruptions ou ralentissements de service de l’infrastructure surviennent souvent. Au besoin, des mesures importantes d’atténuation des risques sont en place. L’infrastructure assure la sécurité des personnes et n’affecte pas leur santé.»

Le déficit de maintien, évalué à 290 000$ et qui a fixé le montant obtenu par le programme de résorption de déficit du ministère de la Santé.

Sylvain Gautreau a affirmé qu’à la fin des travaux, le bâtiment devrait avoir au moins une cote entre B et C, ce qui est considéré «bon» ou «satisfaisant».

Environ 500 000$ de travaux sont en cours. Ils devraient se compléter d’ici la fin de l’automne.

Autres bâtiments

Des 12 bâtiments du RLS de La Pommeraie, qui couvre l’entièreté du territoire de la MRC de Brome-Missisquoi et Saint-Alphonse-de-Granby, seul le CHSLD de Sutton obtenait une cote inférieure à C.

Les CHSLD de Cowansville et de Farnham ainsi que le bâtiment principal du Centre de réadaptation de la déficience intellectuelle de la Montérégie-Est à Brigham ont reçu la cote de C.

À l’inverse, l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, le CPE Le Zèbre Carotté, le CHSLD de Farnham et la Résidence des Cèdres à Brigham ont un indice d’état qualifié «très bon» avec la cote de A.

«Au CIUSSS de l’Estrie-CHUS, on a plus de 100 bâtiments, affirme Sylvain Gautreau. Dans ça, il y a plusieurs projets d’importance autant pour les plus gros bâtiments que les plus petits, qui sont tout aussi importants. Ce qui est primordial, c’est la sécurité des usagers.»

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des