Hockey scolaire: les Vics rejoignent le giron de Massey-Vanier

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Hockey scolaire: les Vics rejoignent le giron de Massey-Vanier
Dès la saison 2019-2020, l’école secondaire Massey-Vanier accueillera deux équipes de la Ligue de hockey élite du Québec (LHEQ), en plus des équipes du RSEQ déjà existantes. (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

HOCKEY. Le programme Vics Hockey Excellence rejoindra celui des Gouverneurs de Massey-Vanier pour la saison 2019-2020. Massey-Vanier aura donc maintenant sous son giron deux équipes de la Ligue de hockey élite du Québec (LHEQ) aux niveaux bantam AAA relève et fort possiblement au pee-wee AAA.

Ces deux équipes se greffent aux équipes déjà existantes de Massey-Vanier qui évoluent au sein du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). L’entente est d’une durée de deux ans avec possibilité de renouvellement.

«Il y a plusieurs offres de service depuis plusieurs années qui sont disponibles partout au Québec, on parle de hockey scolaire, de hockey civil, on parle de différentes ligues, a expliqué le responsable du programme de hockey de Massey-Vanier, Patrick Bergeron. Puis, comme les offres de service font en sorte qu’on se tiraille les mêmes joueurs, ça fait que, dans notre région, il y a certains joueurs qui choisissent la partie scolaire et d’autres joueurs dans le civil se ramassent dans des catégories dans lesquelles ils ne devraient pas être et ça vient débalancer complètement la structure.»

«À Massey-Vanier, on essaie de développer beaucoup nos programmes particuliers et, actuellement, on avait une offre de service en hockey qui était excellente, mais on vient ajouter des niveaux un peu plus élevés, a affirmé, de son côté, le directeur de l’école secondaire Massey-Vanier, Jean-Luc Pitre. Régionalement, on va occuper l’entièreté de la patinoire.»

L’an dernier, les équipes du programme des Vics de Yamaska-Missisquoi étaient accueillies par l’école secondaire de la Haute-Ville à Granby.

«Au niveau académique, c’est correct où ils sont présentement les élèves, ceux qui ont des difficultés, ils sont bien encadrés, je n’ai rien à redire. C’est juste que, présentement, à Massey-Vanier, ce qui m’a convaincu, c’est qu’avec tous les autres programmes qu’ils ont déjà, ça devenait tout naturel d’ajouter des équipes et des élèves», a indiqué le président des Vics, François Carrier.

L’association entre Massey-Vanier et les Vics permet de regrouper en un seul et même endroit les joueurs de hockey élite.

«En associant deux coureurs ensemble, ce qu’on vient de faire, les Vics avec les Gouverneurs, on revient placer un peu l’équilibre: on va pouvoir avoir des joueurs qui vont changer de la LHEQ au RSEQ et garder leur stabilité académique en même temps, a déclaré M. Bergeron. Ça va faire en sorte que les bons joueurs vont jouer avec les bons joueurs aux bonnes places dans les bonnes équipes. Ça va être le cheval de bataille majeur au niveau de la progression parce que, quand tout le monde est à sa place, c’est plus facile de progresser.»

«Notre volonté d’offrir des heures d’entraînement requis aux élèves-athlètes, nous croyons, sera satisfaite par le nouveau partenariat développé avec Massey-Vanier, a affirmé pour sa part le président de Hockey Estrie, Gilles de Blois. Je pense que l’encadrement, ici, va nous assurer toute la logistique nécessaire pour le développement de ces joueurs-là.»

Développer le sentiment d’appartenance

Les équipes de la LHEQ porteront les couleurs des Gouverneurs de Massey-Vanier, entre autres, afin d’uniformiser l’image au sein même de l’école et développer un sentiment d’appartenance.

«On veut généraliser au niveau de l’image; les Gouverneurs vont vraiment devenir le chandail des équipes aussi de la LHEQ, autant bantam relève que s’il y a du pee-wee, a indiqué François Carrier. On veut juste peut-être faire un clin d’œil sur les épaules avec des écussons des Vics et des Artilleurs pour faire la mention que les joueurs de ces équipes-là viennent des deux régions administratives. Le but, c’est de créer un sentiment d’appartenance plus fort avec l’école et qu’il n’y ait pas de disparité dans les corridors.»

«Dans les universités, c’est beaucoup le football qui fait parler, mais dans les écoles secondaires, c’est plutôt le hockey, a ajouté Jean-Luc Pitre. Pour l’ensemble de la région, on devient un véhicule promotionnel important.»

Des journées portes ouvertes seront également organisées prochainement pour permettre aux futurs joueurs de visiter les installations de l’école.

Le président des Vics, François Carrier, le responsable du programme hockey de Massey-Vanier, Patrick Bergeron, le président de Hockey Estrie, Gilles de Blois, et le directeur de Massey-Vanier, Jean-Luc Pitre
Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des