Sutton mise sur la culture comme outil de développement

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Sutton mise sur la culture comme outil de développement
Une quarantaine de citoyens, élus municipaux, gens d’affaires et représentants d’organismes ont pris part à l’atelier de travail sur la culture. (Photo : Le Guide – Claude Hébert)

RÉFLEXION. La culture fait partie intégrante de la vie des Suttonais depuis toujours tout en contribuant au développement économique et social de cette localité. Les autorités municipales l’ont bien compris et choisissent aujourd’hui d’impliquer les acteurs du milieu et les autres membres de la communauté dans la mise à jour de sa politique culturelle.

Dans le cadre de cette démarche, une quarantaine de personnes ont pris part, la semaine dernière, à une clinique culturelle devant contribuer à l’élaboration d’un plan d’action impliquant et pouvant profiter à tous les secteurs d’activités. La liste des participants incluait notamment l’auteur Henri Lamoureux, le comédien Raymond Cloutier, tous deux résidants de Sutton, ainsi que des représentants des milieux de la santé, l’éducation, l’environnement, le tourisme, la culture, l’histoire, l’économie, le socio-communautaire et autres.

«Sutton est l’une des cinq municipalités québécoises sélectionnées par le réseau Les Arts et la Ville et le ministère des Affaires municipales pour participer à une consultation publique sur les bases de l’Agenda 21 de la culture», signale Antoine Hubert, animateur de la rencontre et expert international en cette matière.

Le maire Michel Lafrance reconnaît la pertinence de l’exercice et rappelle que le plan de développement de Sutton encourage le développement et la mise en œuvre d’initiatives stratégiques visant à consolider l’offre récréotouristique autour de la signature «nature-culture» et à accentuer la diversification économique de cette localité.

«Le réseau Les Arts et la Ville nous propose de réfléchir et de nous organiser ensemble pour agir et intégrer la culture dans tous les aspects de notre vie», ajoute le maire Lafrance.

Enjeux

L’atelier culturel aura notamment fourni l’occasion de dresser un portrait de la situation et de faire ressortir certains grands enjeux auxquels Sutton est confrontée: vieillissement de la population, exode des jeunes, embourgeoisement, hausse du coût de l’habitation, essoufflement bénévole, etc.

«Les discussions en ateliers ont également permis aux participants de soumettre des idées et des pistes d’action pouvant guider la Municipalité dans la mise à jour de sa politique culturelle tout en permettant aux citoyens et organismes de mieux travailler ensemble», précise Claudine Filion-Dufresne, agente de développement culturel à la Ville de Sutton.

Les participants ont par ailleurs eu l’occasion de voir où Sutton se situe par rapport aux autres municipalités en matière de culture. Les organisateurs de la rencontre ont également fait état des avantages et retombées de certains investissements massifs en culture réalisés par la Ville de Trois-Rivières et celle de Québec (quartier Saint-Roch).

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des