Hôtel de ville de Brigham: Ottawa donne 100 000 $ pour la construction d’un ascenseur

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Hôtel de ville de Brigham: Ottawa donne 100 000 $ pour la construction d’un ascenseur
Le maire de Brigham, Steven Neil, explique au député fédéral, Denis Paradis, l’essentiel des travaux. (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

ACCESSIBILITÉ. Afin de pouvoir rendre ses bureaux accessibles aux personnes à mobilité réduite, l’hôtel de ville de Brigham fera peau neuve, en construisant notamment un ascenseur et en réaménageant ses installations. Le gouvernement fédéral contribuera 100 000 $ sur le projet d’une valeur totale de 360 000 $.

«Pour l’instant, si vous voulez avoir accès au bâtiment en chaise roulante, vous pouvez seulement entrer par la bibliothèque, a expliqué le maire de Brigham, Steven Neil. C’est pour ça que, quand on a des élections, on devait faire ça dans le bâtiment des loisirs parce que lui est accessible.»

L’ascenseur permettra de rendre accessible le deuxième étage du bâtiment qui compte, entre autres, la salle de réunion du conseil. L’ascenseur se trouvera du côté est du bâtiment où est actuellement le bureau du maire.

«Il va falloir faire un corridor assez large pour les chaises roulantes et deux salles de bain accessibles, a ajouté M. Neil. On a des aménagements à faire à l’intérieur. Opérationnellement, ça ne fonctionnerait pas.»

Brigham va profiter des travaux à l’hôtel de ville pour refaire ses fenêtres.

«Tant qu’à faire de la poussière et de la construction, on va tout faire en même temps, a déclaré M. Neil. Tout l’étage sera refait.»

En plus de pouvoir accéder aux séances du conseil, les citoyens à mobilité réduite pourront interagir directement avec les services municipaux.

«Les citoyens vont pouvoir venir payer leurs taxes, par exemple, parce que maintenant, ils ne peuvent pas le faire ici», a indiqué le maire.

Subvention

Le député fédéral de Brome—Missisquoi, Denis Paradis, a fait l’annonce que la Brigham bénéficiera d’une subvention de 100 000 $ dans le cadre de la composante projets de petite envergure du Fonds pour l’accessibilité.

«Ce financement aura une énorme incidence sur les personnes handicapées dans notre communauté», a affirmé M. Paradis.

«Nous, sans la subvention, on n’aurait jamais été capables de le faire, a ajouté le maire. Seulement la partie avec l’ascenseur et le réaménagement va nous coûter 263 000 $, donc la subvention couvre une bonne partie de nos travaux. Avec les autres travaux que l’on veut faire, le montant arrive à 360 000 $.»

M. Neil a également indiqué que la Ville souhaite faire une deuxième demande de subvention cette fois-ci au gouvernement provincial.

«Pour l’instant, on va de l’avant avec le projet tel quel. Le financement pourrait changer, mais le projet ne changera pas.»

La Ville souhaite que les travaux s’amorcent vers la fête du Travail, si tout se passe rondement.

«L’été, c’est occupé avec la voirie, a indiqué M. Neil. Tout le monde prend ses vacances entre juin et la fête du Travail et l’hôtel de ville est fermé pendant les vacances de la construction. Quand les enfants retournent à l’école, c’est plus tranquille. Ça se ferait à ce moment-là en espérant qu’il y ait des contracteurs disponibles. C’est sûr qu’on fait ça s’avance pour nous donner le plus de chances possibles, avec la pénurie de main-d’œuvre, tout le monde en manque partout. On garde les doigts croisés.»

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des