Brome-Missisquoi: 120 participants à la Journée citoyenne sur l’écoresponsabilité

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Brome-Missisquoi: 120 participants à la Journée citoyenne sur l’écoresponsabilité
Jean-François Larche, producteur de fromage de chèvre (Notre-Dame) et Meagan Patch, éleveur de bœufs nourris de grain sans OGM (Brome), ont été présentés au public par l'organisatrice de la rencontre, Carole Dansereau. (Photo : Le Guide – Claude Hébert)

ENVIRONNEMENT. Brome-Missisquoi possède une solide expertise en matière de protection de l’environnement comme en témoigne la brochette de conférenciers réunis à Notre-Dame-de-Stanbridge, samedi dernier, pour une journée de réflexion et d’information sur l’écoresponsabilité.

Au-delà de 120 personnes – citoyens, élus municipaux, agriculteurs, agronomes, producteurs maraîchers, coopérants, épiciers écologiques et autres – ont répondu à l’invitation du Comité de développement stanbridgeois. Certains d’entre eux y ont même passé la journée entière.

«Je suis touchée. Je ne pensais jamais que de tels sujets pouvaient déplacer autant de gens dans une petite localité comme la nôtre», indique Carole Dansereau, conseillère municipale à Notre-Dame et organisatrice de cette journée citoyenne, en faisant référence au drainage, à la compaction des sols, aux couverts végétaux, aux adventices (mauvaises herbes), à la production maraîchère et aux grandes cultures en mode biologique.

Mme Dansereau ajoute que les conférenciers, au nombre d’une dizaine, ont visiblement apprécié cette «initiative citoyenne» et leurs échanges avec le public. Les orateurs provenaient en majeure partie des secteurs ouest (Bedford, Saint-Armand, Pike River, Notre-Dame) et centre de Brome-Missisquoi (Dunham, Frelighsburg, etc.).

La journée citoyenne sur l’écoresponsabilité a permis aux participants de mieux comprendre comment on prépare le sol, comme on le cultive et de quelle façon les produits agricoles aboutissent sur nos tables.

«Même si l’information était bien vulgarisée, les gens n’ont pas hésité à poser des questions et à demander des explications. Tout permet de croire qu’ils sont repartis chez eux avec une meilleure compréhension des enjeux liés à la protection de l’environnement», ajoute Mme Dansereau.

Cette dernière dit également avoir apprécié la présence de la députée provinciale de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, qui, dit-elle, «s’est montrée très réceptive» aux arguments plaidant en faveur de l’achat local et d’une agriculture à échelle humaine, respectueuse de l’environnement.

Le Comité de développement stanbridgeois a par ailleurs profité de l’occasion pour inviter les résidants de Brome-Missisquoi à participer en grand nombre à la huitième de la Fête dans l’rang qui sera dédiée aux 75 ans d’existence du marché d’alimentation Gendreault. L’activité aura lieu le 17 août prochain à Notre-Dame.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des