Un projet est lancé pour initier les tout-petits à la culture

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Un projet est lancé pour initier les tout-petits à la culture
Québec finance un projet pour initier les tout-petits à la culture. (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

CULTURE. Les villes de Sutton, Cowansville, Bromont, Dunham, Lac-Brome, Farnham et Saint-Ignace-de-Stanbridge unissent leurs forces dans un projet qui a comme objectif d’initier les tout-petits de la région à la culture, une première d’une telle envergure dans la province. J’inviterai l’enfance est un projet régional qui regroupera autant les artistes que les CPE et les étudiants en éducation à l’enfance du cégep de Granby.

Le projet est organisé selon trois axes. Il répond au besoin d’initiation à culture des plus petits en les mettant en contact avec des artistes, qui créeront de leur côté du matériel spécifiquement pensé pour les plus jeunes. Le projet bonifiera également l’offre en formation des étudiants en éducation à l’enfance du cégep avec un volet culturel ajouté au curriculum. Les éducatrices déjà à l’emploi pourront également profiter d’ateliers de familiarisation à la culture.

«La prémisse est née d’une rencontre avec le ministère de la Culture en décembre 2017, a raconté l’instigatrice du projet, l’agente de développement culturel de la Ville de Sutton, Claudine Filion-Dufresne. Pour moi, c’était tout nouveau. Ça fait longtemps à Sutton qu’on se dit qu’il faut faire des activités pour les enfants, on n’en pas tant que ça, ça pourrait être intéressant. Il y a eu beaucoup de constats qui se sont faits. Premièrement, pas uniquement à Sutton ou dans Brome-Missisquoi, mais dans beaucoup de municipalités au Québec, les tout-petits étaient vraiment oubliés dans nos politiques culturelles et, même dans les politiques familiales, il n’y avait pas toujours d’actions ciblées pour eux en particulier.»

Tranquillement, le projet a pris de l’ampleur et des villes avoisinantes se sont jointes au projet.

«Rapidement, on a vu le potentiel du projet et on a remarqué que ça valait la peine d’explorer plus gros, a indiqué Mme Filion-Dufresne. Il y a eu une rencontre déterminante avec [l’organisme spécialisé en accessibilité à l’art pour les enfants de 0 à 6 ans], Petits Bonheurs. À partir de cette rencontre-là, les idées ont germé. Très vite, les autres municipalités se sont jointes à nous et il y a de l’ouverture pour que d’autres municipalités viennent avec nous. Ce qui était quelques idées que j’avais eues au départ est vraiment devenu un projet régional.»

«C’est sûr que le but de ce projet-là, c’est de l’exporter ailleurs au Québec et qu’il fasse des petits», a ajouté de son côté la coordonnatrice art, culture et projets spéciaux de la Ville de Dunham, Ève Sano-Gélinas.

Le ministère de la Culture et des Communications a également annoncé, par l’entremise de la députée de Brome-Missisquoi et ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, une aide financière de 90 544 $ pour la réalisation du projet.

«Les enfants auront donc des activités culturelles enrichissantes au sein même du milieu de garde alors que les artistes engagés pourront développer et enrichir leur expertise jeune public, a affirmé Mme Charest. Nous croyons qu’il nous faut des projets novateurs et porteurs comme celui-ci puisqu’il rencontre plusieurs de nos objectifs en matière de lien culturel et éducatif. Nous désirons faire progresser ces liens pour favoriser l’intégration de la culture à la vie des enfants dès la petite enfance.»

«C’est un projet qui permettra de faire découvrir l’univers culturel aux enfants dès leur plus jeune âge et qui développera des outils pour les étudiants au programme technique d’éducation à l’enfance ainsi que les artistes, les artisans et les diffuseurs culturels de Brome-Missisquoi», a exprimé pour sa part la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard.

Déroulement du projet

Des soirées seront organisées prochainement pour expliquer aux intervenants concernés comment se déroulera le projet.

«On commence par informer tout le monde de comment ça va se passer, de ce qu’est l’éveil culturel, de faire de petits exemples, a expliqué la directrice du Service de la culture, du tourisme et du patrimoine de la Ville de Cowansville, Marie-Maude Secours. Il y a aussi des conférences qui vont être offertes aux milieux de garde ou aux artistes. C’est la base du projet.»

Quand les rencontres seront terminées, un comité d’analyse sera mis sur pied pour recevoir les projets. Les artistes prendront part à une semaine de formation liée directement à la petite enfance. Chaque artiste sera par la suite jumelé à un CPE ou à un service de garde en milieu familial de la région.

Dès cet automne, des étudiants du programme de Techniques d’éducation à l’enfance seront initiés au processus de création afin d’intégrer l’art dans le développement des tout-petits.

Partager cet article

5
Leave a Reply

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
djamila_stfaculty of technology Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
faculty of technology
Invité

Nice article I found it very helpful,thanks for the article I am very interested

djamila_st
Invité

Thank you so much for sharing this useful information, I was searching for this for last one month.

djamila_st
Invité

Thank you so much for this inspiring article

djamila_st
Invité

Beautiful article.

djamila_st
Invité

Thanks for this website