Les tam-tams ont la cote à Sutton

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Les tam-tams ont la cote à Sutton
Plus d’une trentaine de percussionnistes se sont rassemblés le 5 mai au parc Goyette Hill pour la première édition des Tam-tams Sutton. (Photo : Gracieuseté)

MUSIQUE. Fiers de leur première édition qui s’est déroulée sous un beau soleil le 5 mai dernier, les Tam-tams Sutton sont en voie de devenir un rendez-vous culturel à ne pas manquer dans la région. La première activité a permis de rassembler pas moins de 100 visiteurs au parc Goyette Hill.

«On a eu une très belle journée ensoleillée, il faisait chaud, je pense qu’on a eu probablement la plus belle journée pour partir cette édition-là, a déclaré l’instigateur du projet, Nicolas Luppens. Ça s’est vraiment très bien passé. J’ai été agréablement surpris par le nombre de visiteurs. Ce qui était impressionnant aussi, c’est de voir le nombre de percussionnistes. Sur le lot de visiteurs, il y avait plus du tiers, une trentaine même une quarantaine, de percussionnistes qui se sont présentés. On a eu un très bon moment de partage musical avec les rythmes et tout ça. C’était très participatif. Ça semble vraiment répondre à un besoin.»

M. Luppens s’attend à ce que la popularité soit de plus en plus grandissante au fil de l’été pour l’événement qui se tiendra à tous les premiers dimanches du mois.

«Je m’attends que ça augmente un petit peu plus, a-t-il affirmé . Le bouche-à-oreille va probablement faire que nous allons voir de plus en plus de gens au cours de l’année. Les gens qui étaient présents nous ont dit qu’ils allaient revenir, ça les motive à rejouer de la percussion pour certains. J’ai eu des témoignages de gens qui n’avaient touché à la percussion depuis des mois, des années.»

Nicolas Luppens, lui-même artiste à temps perdu, a décidé de lancer l’activité, qui apporte beaucoup dans la communauté, souligne-t-il.

«Moi, je suis quelqu’un qui aime beaucoup jouer avec d’autres musiciens. Le partage, pour moi, dans la musique, c’est quelque chose d’important et que je recherche. Je suis déjà allé aux tam-tams à Montréal, je voyais qu’il y avait de quoi qui se passait là qui était très intéressant. On peut apprendre et le rendez-vous qu’on peut créer dans un petit village comme Sutton avec une activité comme ça, ça permet de réunir les jeunes, les enfants, les personnes plus âgées. Un peu tout le monde peut s’y retrouver.»

Non seulement l’activité permet d’attirer les curieux, mais aussi de rassembler les artistes de la région.

«C’est quelque chose que je trouvais qui manquait un peu dans l’offre culturelle, a-t-il remarqué. On pouvait aller plus loin et c’est quelque chose qui ne demande pas nécessairement beaucoup d’énergie.»

Le site donne également un cachet particulier à l’événement. Les joueurs de tam-tams étaient sur une estrade, aménagée dans les dernières années, qui donne une vue sur la montagne.

«Un des avantages aussi de le faire dans ce parc-là, c’est qu’on a accès à la piscine, il y a des jeux pour les enfants, le skatepark, les terrains de soccer, la piste cyclable qui passe par là. C’est un lieu vraiment rassembleur», a signifié M. Luppens.

Le prochain rendez-vous se tiendra le 2 juin, à compter de 13h30.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des