Dunham: les chiens pourraient être euthanasiés dès demain

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Dunham: les chiens pourraient être euthanasiés dès demain
Le directeur général de la SPA des Cantons, Carl Girard. (Photo : Le Guide - Archives)

SÉCURITÉ. Le dossier impliquant deux boxers, quelques piétons et une cycliste de Dunham pourrait connaître son dénouement dès demain, selon le directeur général de la Société protectrice des animaux (SPA) des Cantons, Carl Girard.

Les policiers de la Sûreté du Québec avaient sollicité l’aide de l’organisme, hier après-midi, après avoir appris que deux chiens en liberté s’étaient lancés à la poursuite de passants et qu’une cycliste possédant une résidence secondaire à Dunham avait été mordue par l’une des bêtes.

M. Girard s’est amené sur les lieux de l’accident vers 17h30 et a réussi à capturer les chiens le même soir. Ces derniers ont aussitôt été placés en quarantaine dans un enclos de la SPA réservé aux animaux dangereux.

«Le propriétaire du chien impliqué dans cet événement a été identifié ce matin, puis rencontré par des représentants de la SQ et ceux de notre organisation», précise M. Girard.

Le DG de la SPA précise que les deux chiens concernés étaient déjà connus de son service, un proche de leur propriétaire ayant été mordu le printemps dernier. «Aucune plainte envers le propriétaire n’avait été déposée à l’époque, mais la SPA avait émis des recommandations concernant la garde des deux animaux», ajoute-t-il.

Recours à l’euthanasie

Les deux chiens, que M. Girard identifie comme étant de jeunes boxers croisés, seront finalement euthanasiés par un vétérinaire à la demande de leur propriétaire. Ce dernier assumera les frais de cette intervention.

«L’euthanasie devrait avoir lieu mardi soir ou mercredi au plus tard. Les deux chiens demeureront en détention jusque-là», précise le porte-parole de la SPA.

Carl Girard ajoute que l’été est une saison propice aux morsures. «Il fait chaud et les chiens sont moins patients», explique-t-il.

On se souviendra que la SPA des Cantons avait porté main forte à la SPA Montérégie, deux semaines plus tôt sur la route 112 à Saint-Césaire, après une attaque majeure aux dépens d’une passante.

«L’attaque de Dunham n’a rien de comparable à celle de Saint-Césaire, en termes de gravité», s’empresse d’ajouter M. Girard.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des