La Société historique du comté de Brome présente l’histoire de la mode féminine

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
La Société historique du comté de Brome présente l’histoire de la mode féminine
Le conservateur du Musée du comté de Brome, Jeremy Reeves, entouré de deux étudiants qui ont collaboré au projet, Thomas Garriss et Olivia Dawe (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

HISTOIRE. La Société historique du comté de Brome (SHCB) lance son exposition Les femmes façonnées, qui raconte l’histoire de la mode féminine et son impact sur l’idéal féminin à travers les époques. Le vernissage s’est tenu le 5 juillet, sous une formule 5 à 7, au Musée du comté de Brome.

«Essentiellement, on est partis du principe qu’on savait qu’on avait une collection de robes et d’habits de mode incroyable, a lancé d’entrée de jeu le conservateur du Musée du comté de Brome, Jeremy Reeves. Ce qui exposé ici, c’est à peine 1 % de notre collection totale. Ce qu’on voulait faire vraiment, c’est mettre l’accent non pas sur l’expérience esthétique de la mode, mais plutôt sur l’aspect historique et ce que les vêtements nous racontent sur l’évolution de ce que nous appelons au travers de l’exposition l’idéal féminin.»

L’exposition joint parfaitement les intérêts personnels du conservateur et l’une des forces de la collection de la SHCB.

«Mon travail de conservation ici est très varié parce que notre collection est très variée, a ajouté M. Reeves. J’ai toujours été intéressé par comment la masculinité et la féminité sont construites et comment elles évoluent avec le temps. C’était un mariage parfait entre mes intérêts personnels et la force de notre collection. Nous choisissons les expositions en fonction de ce qui a été fait par le passé et, plutôt récemment, nous avons fait une exposition sur la mode féminine. Ce qui était intéressant, c’est que cette exposition-là était spécifiquement à propos de la beauté, de l’esthétique des vêtements. Je souhaite que les gens qui viendront vont se souvenir de la dernière exposition, où ils ont pu apprendre sur la beauté des vêtements, mais maintenant, nous voulons amener les gens à penser à un niveau plus profond à propos de l’impact historique important de la mode et son rôle de réciprocité avec la féminité.»

L’exposition débute avec une frise chronologique dans laquelle sont juxtaposées des photos de la mode d’une certaine époque avec des événements historiques marquants.

«En 1914, avec le début de la Première Guerre mondiale, les femmes intègrent le monde du travail avec un pourcentage sans précédent, a donné en exemple M. Reeves. Évidemment, ça entraîne des changements importants dans la mode féminine puisque, maintenant, les femmes ont besoin d’habits dans lesquels elles peuvent travailler. Cette frise chronologique que nous avons montée est une représentation symbolique de l’objectif final de cette exposition, qui est de mettre en relation l’histoire avec la mode.»

L’exposition se poursuit en montrant des habits féminins de différentes époques, en commençant par l’ère victorienne.

Une section sur les robes de mariée est également présente.

«C’est l’exposition temporaire la plus ambitieuse que nous n’avons jamais réalisée, a déclaré M. Reeves. Ça a pris beaucoup plus de travail que nous l’anticipions. Je pense que, depuis les cinq dernières années, la Société historique du comté de Brome est vraiment sur un élan de renouveau. Faire des expositions comme celles-ci, c’est la direction dans laquelle nous voulons continuer à évoluer.»

L’exposition se tient jusqu’à la fin septembre, tous les jours de la semaine, entre 10h et 17h.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des