Le Groupe Cambi se fait construire une nouvelle caserne

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Le Groupe Cambi se fait construire une nouvelle caserne
La nouvelle caserne du Groupe Cambi devrait être approximativement trois plus grosse que les locaux qu’ils occupent actuellement sur la rue du Sud. (Photo : Gracieuseté)

SERVICES AMBULANCIERS. Les ambulances du Groupe Cambi déménageront bientôt dans de tout nouveaux locaux. Le groupe, qui est actuellement situé sur la rue du Sud, se fait construire une nouvelle caserne, environ trois fois plus grosse, sur un terrain vague appartenant à la Ville de Cowansville aux coins des rues Miner et Israël-Boucher, un investissement qui totalise plus de 1,5 M$.

«La profession a évolué, a affirmé le directeur général du Groupe Cambi, Claude Lachance. Les horaires ont été modifiés, ce qui fait qu’il y a plus de personnel qui travaille. On veut avoir de quoi d’adapté à la réalité d’aujourd’hui.»

Le Groupe Cambi espère pouvoir emménager dans ses nouvelles installations au début de l’année 2020. Selon les plans, le garage devrait environ doubler de superficie par rapport à celui que le groupe détient présentement.

«On est en train de finaliser les plans, a expliqué le directeur de l’approvisionnement et des services chez Groupe Cambi, Mario Vallée. On attend le permis de la MRC. On devrait commencer les travaux au mois d’août. On s’en va dans des installations assez modernes.»

La nouvelle caserne contiendra des bureaux plus vastes, des vestiaires ainsi qu’une salle de formation.

«C’est vraiment le manque d’espace qui rendait ce déménagement nécessaire, on était restreint, a indiqué le superviseur de secteurs, Guillaume Dostie. On n’a pas de vestiaire, les cases sont dans les garages, c’est sûr que ce n’est pas hyper pratique.»

L’actuelle caserne était utilisée à pleine capacité, a ajouté M. Dostie.

«On a agrandi avec les années par l’intérieur. Là, on ne peut plus agrandir! Au début de tout, en 1993, quand [l’ancien propriétaire des Ambulances Cowansville, Réjean] Quintin a fait construire ici, c’était la seule caserne de services d’ambulance qu’il y avait dans le secteur. Tout le monde était jaloux de cette caserne-là. Elle a déjà été à la fine pointe de la technologie, mais ça a évolué.»

La situation n’était pas urgente, mais le Groupe Cambi, qui s’est porté acquéreur des Ambulances Cowansville il y a un peu moins de deux ans, souhaitait agir avant qu’elle ne le devienne.

«La demande va toujours augmenter, a affirmé M. Dostie. À Cowansville, avec le nombre de résidences pour personnes âgées qui ont été ajoutées dans les deux dernières années en particulier, le nombre d’appels augmente à toutes les années.»

Nouvelle caserne

Le nouveau garage aura une entrée et une sortie, ce qui permettra un meilleur temps de réaction et un travail simplifié quand vient le temps de faire nettoyer un véhicule, par exemple.

«Le matin, on peut faire la tournée des véhicules parce qu’on a besoin du camion en arrière, a souligné Guillaume Dostie. Il faut sortir tous les véhicules.»

«On s’entend qu’ici, rentrer et sortir les véhicules, c’est plus complexe, tandis que là, on va rentrer d’un côté et sortir de l’autre», a ajouté Mario Vallée.

Le plus grand garage permettra également de pouvoir continuer l’expansion dans les années futures. Les dirigeants du groupe ont confirmé qu’il sera possible de se procurer d’autres véhicules, eux qui ont une flotte de quatre véhicules plus un de remplacement actuellement.

La nouvelle caserne aura également une salle de formation, un incontournable selon M. Dostie.

«La salle de formation est importante parce qu’on veut que nos paramédics restent les meilleurs, a-t-il déclaré. Il faut se donner l’espace pour.»

Le bureau administratif pourra par ailleurs être dans le même bâtiment, ce qui n’est pas le cas présentement.

«Pour l’administration, c’est sûr que tout est pas mal centralisé au bureau-chef à Beauceville, mais on a quand même une personne qui travaille ici à l’administration et il faut qu’elle soit dans la maison à côté», a souligné Claude Lachance.

Détails à finaliser

Avant d’entreprendre les travaux, quelques détails restent à finaliser.

Les documents d’achat du terrain auprès de la Ville ne sont pas encore complétés. Le Groupe Cambi attend également le feu vert de la MRC afin de procéder.

«Il y a un nouveau règlement pour la rétention des eaux dans la MRC, a ajouté Mario Vallée. Il faut faire sortir des plans de bassin de rétention. C’est ce qui nous retarde un peu. Il ne reste que ça, d’avoir les permis officiels et de la Ville et nous sommes prêts à commencer.»

«On a apprécié beaucoup l’ouverture et la collaboration des représentants de la Municipalité. Ils ont été très facilitants et très ouverts», a souligné Claude Lachance.

Le superviseur de secteurs, Guillaume Dostie, le directeur de l’approvisionnement et des services techniques, Mario Vallée, et le directeur général du Groupe Cambi, Claude Lachance (Photo : Le Guide – Xavier Demers)
Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des