Défi Têtes rasées: le directeur des pompiers de Cowansville met sa moustache à prix

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Défi Têtes rasées: le directeur des pompiers de Cowansville met sa moustache à prix
Le directeur des pompiers de Cowansville, Gilles Deschamps, la porte-parole du Défi Têtes rasées de Cowansville, la jeune Emy Tetreault, la chargée de projets, développement philanthropique chez Leucan Estrie, Ève Mathieu, et la conseillère municipale du district Sweetsburg et mairesse suppléante, Lucille Robert (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

CANCER. Le directeur des pompiers de Cowansville, Gilles Deschamps, se fera raser la moustache s’il parvient à obtenir son objectif de 15 000 $ dans le cadre du Défi Têtes rasées de Cowansville, dont il est président d’honneur.

L’événement se tiendra d’ailleurs le 20 octobre, à la Caserne de pompiers de Cowansville.

«Ils m’ont dit que je pouvais être porte-parole sans me raser, sans me couper les cheveux, mais tu embarques ou tu n’embarques pas, a déclaré M. Deschamps. C’est certain que j’ai mis le montant assez haut, en espérant qu’on va l’avoir. Des moustaches comme la mienne, il n’y en a pas gros! Ça fait depuis les années 80 que j’en ai une, quand tout le monde avec une moustache et tout le monde l’a coupée sauf moi. Donc, on met ça en jeu pour la cause.»

La cause le touche beaucoup, surtout en ce qui a trait au soutien pour les familles qui accompagnent les malades et considérant que lui-même traverse une épreuve difficile avec sa conjointe présentement.

«C’est le côté humain et d’aide aux familles qui est allé me chercher, a-t-il affirmé. Quand tu le vis, ça fait un an et demi que ma femme est diagnostiquée d’un cancer du sein et que c’est métastasé aux os, on comprend plus les douleurs que la famille peut éprouver.»

L’an dernier, le Défi Têtes rasées avait amassé 17 000 $, quand la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard, avait participé au défi.

«On serait très heureux d’avoir autant cette année, a affirmé la chargée de projets, développement philanthropique chez Leucan Estrie, Ève Mathieu. On vise une bonne vingtaine de participants pour les têtes rasées et les coupe-couettes. On souhaiterait vraiment que les gens embarquent. Habituellement, les gens qui vont le défi, le sentiment qui ressort toujours, c’est vraiment la fierté et l’accomplissement. Les gens nous disent toujours qu’ils sont très surpris de la générosité de leurs proches.»

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des