Le Dr William Barakett s’éteint

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Le Dr William Barakett s’éteint
Le Dr Barakett est décédé mardi. (Photo : archives)

SANTÉ. Le docteur William Barakett, bien connu dans la région pour avoir œuvré pendant plus de 45 ans à la Clinique médicale de Knowlton et à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, n’est plus. Le médecin qui avait pris sa retraite pour des ennuis de santé plus tôt cette année s’est éteint hier.

En plus d’agir comme médecin de famille, il a également été chef du département de médecine générale à BMP et professeur adjoint en médecine familiale à l’Université McGill.

De 1983 à 2002, il a occupé le poste de président de l’Association des médecins omnipraticiens de Yamaska. Il a par ailleurs été second vice-président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, qui lui a remis le titre de Membre émérite en 2005.

Au cours des dernières années, il s’est plus particulièrement intéressé aux problèmes de toxicomanie et aux douleurs chroniques complexes.

Plus de détails à venir.

Partager cet article

5
Leave a Reply

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Martine DoironVicWade JohnstonJacques Daoustruth perrochon Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
ruth perrochon
Invité
ruth perrochon

je suis triste que Dr Barakett est décédé
toutes nos condoléance a ca femme et famille
c était mon médecin pendant 15 ans

Jacques Daoust
Invité
Jacques Daoust

Toutes mes condoléances à la familles et à toutes les personnes qu’ils l’ont côtoyées pendant toutes ces années de travail ardu en qualité de médecin à Knowlton et à BMP.
Bill a été mon médecin depuis 1986 et il me manque déjà depuis son départ de la clinique.

Wade Johnston
Invité

So sorry to hear this news. Dr. Barakett was our family’s doctor since he started practicing in Knowlton. My condolences to his wife and family.

Vic
Invité

Rip dr merci pour tout

Martine Doiron
Invité
Martine Doiron

C était mon docteur