L’école J.B.H. Larocque reprend du service

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
L’école J.B.H. Larocque reprend du service
L’école J.B.H. Larocque accueille actuellement une classe de préscolaire composée d’enfants de 4 ans et de 5 ans. (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

ÉDUCATION. Après plusieurs années d’interventions et d’investissements, l’école J.B.H. Larocque retrouve sa vocation d’origine. Avec l’augmentation du nombre d’élèves dans la région, la réouverture de l’école devenait nécessaire.

La réouverture de l’école était dans les cartons depuis quelques années déjà. Il y a deux ans, la Commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC) indiquait que l’école serait rouverte dépendamment des besoins en nouveaux locaux pour les élèves de Cowansville.

Avec l’ajout des classes de maternelle 4 ans, l’école J.B.H. Larocque accueille déjà quelques élèves pour la rentrée 2019-20.

«Le pavillon J.B.H. Larocque est en fonction et accueille présentement une classe de préscolaire dans laquelle nous avons des élèves de 4 ans et de 5 ans», a indiqué la coordonnatrice aux communications de la CSVDC, Alexandra Langlois.

L’école J.B.H. Larocque est la sixième école de la CSVDC à accueillir une classe de maternelle 4 ans.

Le programme Passe-Partout y est également déployé.

«C’est un programme qui sert aux enfants qui vont entrer bientôt à la maternelle, a souligné Mme Langlois. C’est offert à la fois aux parents et aux enfants pour mieux s’approprier l’entrée à l’école. Ce sont des sessions d’activité où le jeune pourra prendre de l’assurance, se débrouiller de mieux en mieux, gagner en autonomie, tisser des liens avec ses futurs camarades de classe, apprendre à se repérer dans une école.»

Le programme Passe-Partout s’adresse à des enfants de 4 ans.

«Avec ses parents, c’est une série de huit ateliers où le parent et les enfants sont présents, a expliqué Mme Langlois. Ce sont des ateliers de deux heures le soir.»

L’école pourrait accueillir environ 87 places additionnelles.

Travaux

Dans les dernières années, la Commission scolaire du Val-des-Cerfs a investi plusieurs milliers de dollars dans son école, qui avait servi à divers usages depuis sa fermeture.

«Il y a sept classes dans le pavillon. Au cours de l’été, cinq classes ont été finalisées, a indiqué Alexandra Langlois. Les salles de bain, l’administration, le système de chauffage, l’alarme incendie, l’intercom ont été refaits.»

L’école avait été le théâtre d’un important chantier en 2016.

Les murs-rideaux de la façade de l’école ont été remplacés, au coût de plus de 230 000 $.

La toiture de l’immeuble a été remplacée. Le gymnaste et le bloc sanitaire ont aussi fait l’objet de réfection.

D’autres travaux restent encore à finaliser.

«Il reste deux classes à compléter, a expliqué Mme Langlois. Il y a aussi la clôture de sécurité et la modification des jeux extérieurs. On attend un tout nouveau module de jeu.»

Après sa fermeture, l’école J.B.H. Larocque avait, entre autres, servi à accueillir des élèves du deuxième cycle du secondaire aux prises avec des problèmes de comportement via le programme Le Relais.

La Commission scolaire Eastern Townships avait aussi occupé les locaux pendant quelques années.

Le gymnase avait, pour sa part, servi à des étudiants des programmes sport-études de l’école secondaire Massey-Vanier, en gymnastique et en karaté.

La Ville de Cowansville a d’ailleurs rétrocédé lors de la dernière séance du conseil municipal une partie du terrain du parc-école, qu’elle avait acquise gratuitement en 2008.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des