Débat dans Brome-Missisquoi: les meilleurs citations des candidats

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Débat dans Brome-Missisquoi: les meilleurs citations des candidats
Monique Allard du Bloc Québécois, Lyne Bessette du Parti libéral, Bruno Côté du Parti conservateur, Lawrence Cotton de la Coalition des anciens combattants, Normand Dallaire du Parti vert et Sylvie Jetté du NPD, lors de la rencontre électorale à Cowansville (Photo : Le Guide - Claude Hébert et Xavier Demers)

POLITIQUE. Six des huit candidats dans Brome-Missisquoi participaient à la rencontre électorale de la Chambre de commerces de Brome-Missisquoi, hier, à l’école secondaire Massey-Vanier. Voici quelques citations retenues.

À LIRE AUSSI: Six candidats de Brome-Missisquoi se prêtent au jeu des questions

Avec la collaboration de Claude Hébert

MONIQUE ALLARD
  • «Les jeunes, c’est notre relève. Ils ont des idées, il faut être à leur écoute, les rencontrer dans les écoles. J’ai moi-même commencé à militer à l’âge de 18 ans.»
  • «C’est sûr qu’on ne veut pas avoir de pipeline, ni d’Énergie-Est. Le Québec n’est pas une autoroute de pétrole. On doit sortir des énergies fossiles, arrêter de subventionner les pétrolières.»
  • «Notre langue commune, c’est le français. Il faut s’assurer que les immigrants apprennent le français le plus vite possible et aient la formation nécessaire pour intégrer le marché du travail. Ça prendrait aussi des incitatifs pour les amener en région.»
LYNE BESSETTE
  • «Pour le train, c’est qui est important au départ, c’est la sécurité des passagers et des produits qui vont être transportés. Il y a beaucoup de gens derrière ce projet, car il est bon pour l’environnement et qui va diminuer le transport des gros camions sur les routes.»
  • «L’âge moyen dans Brome-Missisquoi est de 45,4 ans. On a une population qui est vieillissante. Le gouvernement libéral, s’il est élu, au niveau du salaire, ce sera 15 000 $ avant d’être imposé. Les gens qui veulent retourner au travail pourrait bénéficier de cette aide-là.»
  • «En août dernier, [la ministre de l’Agriculture, Marie-Claude] Bibeau, a annoncé le programme de compensations financières pour les domaines affectés par le nouvel ALENA, des compensations qui débutent maintenant et qui s’étalonneront sur huit ans. Évidemment, un gouvernement libéral protègera la gestion de l’offre.»
BRUNO CÔTÉ
  • «Le réseau ferroviaire est très endommagé. Sa mise à niveau est une question de sécurité et une priorité pour réduire l’achalandage sur les routes.»
  • «Intéresser les jeunes à la politique, c’est relativement facile. La Maison des jeunes de Mansonville a formé une sorte de conseil de ville, élu un maire, des conseillers et repris l’exercice que l’on faisait à l’hôtel de ville pour voter des projets.»
  • «Le Parti conservateur croit à la gestion de l’offre et veut la protéger. Beaucoup d’agriculteurs sont insatisfaits des accords de réciprocité et demandent de corriger le tir. Les coûts de production de nos agriculteurs ne sont pas les mêmes que ceux de certains autres pays appliquant des normes beaucoup moins sévères.»
LAWRENCE COTTON
  • «Le train Sherbrooke-Montréal, c’est une extrêmement bonne idée. Le transport en commun, c’est vraiment important, non seulement pour la société mais aussi pour l’environnement. Vous ajoutez ça à toutes les autres formes de transport en commun, le train, pour la Coalition des anciens combattants, c’est un grand projet et on veut le supporter.»
  • «Une des premières choses qu’on a besoin de faire, c’est d’augmenter l’argent que les aînés reçoivent avec leur pension à un niveau réaliste et d’enlever les taxes sur les pensions tout de suite. Notre parti est fondé sur ça.»
  • «Une des choses qu’on a à faire, c’est de reconnaître les diplômes, les qualifications, les certifications des autres pays. Très souvent, les gens entrent ici et ils ont des qualifications qui ne sont pas reconnues. On gèrera par la suite l’immigration selon les besoins économiques.»
NORMAND DALLAIRE
  • «On doit détourner les marchandises ferroviaires dangereuses qui circulent dans les villes. Ma devise, c’est que la prévention va toujours coûter moins cher que la guérison.»
  • «Ça prend des aménagements fiscaux pour que les aînés restent sur le marché du travail et puissent transférer leurs connaissances aux autres employés. C’est une question de productivité.»
  • «Les immigrants sont une source de richesse pour notre pays. Il faut éliminer les barrières, faire reconnaître leurs qualifications. Avec les dérèglements du climat, 300 millions de réfugiés climatiques vont se chercher une terre d’accueil (…) et le Canada a une longue tradition en cette matière.»
SYLVIE JETTÉ
  • «On voudrait travailler avec les travailleurs et l’industrie à avoir une stratégie nationale d’aérospatiale qui aiderait à la création de petites et moyennes entreprises, à Bromont, dans le parc scientifique. Ça créerait des emplois de qualité et ça nous permettrait de préserver notre main-d’œuvre de qualité.»
  • «On veut affronter toutes les menaces à la sécurité nationale, que ce soit l’ingérence, l’espionnage étranger, le terrorisme, mais également la cybercriminalité, qui est de plus en plus présente. Ça peut passer, entre autres, par la révision des normes technologiques.»
  • «Le NPD va prendre les actions nécessaires envers les Facebook, Netflix, Google et autres entreprises de médias numériques afin qu’ils respectent les mêmes règles que les diffuseurs canadiens, c’est-à-dire de payer des impôts et appuyer le contenu canadien dans les deux langues officielles. Ensuite, avec cet argent-là, on va être en mesure de financer nos institutions artistiques et culturelles pour qu’il y ait un financement stable et à long terme.»
Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des