Le couple Lamarche-Papineau acquiert la Salle de quilles Cowansville

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le couple Lamarche-Papineau acquiert la Salle de quilles Cowansville
Les nouveaux propriétaires de la Salle de quilles Cowansville, Joël Lamarche et Stéphanie Papineau. (Photo : Le Guide – Claude Hébert)

LOISIRS. Août 2019 a été particulièrement bien rempli pour les Farnhamiens Joël Lamarche et Stéphanie Papineau qui ont convolé en justes noces au milieu du mois avant de se porter acquéreurs de la Salle de quilles Cowansville deux semaines plus tard.

Le couple Lamarche-Papineau entend exploiter les 16 allées de quilles de l’établissement de la rue Sud tout en y relocalisant le service de traiteur Les 1500 Délices, dont ils sont également les propriétaires.

«Le service de traiteur devrait être transféré à Cowansville dès la fin septembre», signale M. Lamarche.

Construit en 1995, ce centre de loisirs multi-âges abrite six allées de petites quilles, dix allées de grosses quilles et une salle de réception avec bar de 112 places. On peut également accueillir 40 personnes dans le couloir attenant à l’aire de jeu.

La Salle de quilles Cowansville a connu deux autres propriétaires en un quart de siècle. L’établissement a notamment appartenu à Normand Lavigne avant de passer aux mains de Curtis & Josée Skinner et Christian Lalumière.

Longue expérience

Le milieu des quilles n’a plus aucun secret pour Joël Lamarche.

Ce dernier a commencé à travailler dans ce domaine dès l’âge de 15 ans sur une base à temps partiel, puis à temps plein à l’automne 1997, lors de l’ouverture de la Salle de quilles Le 1500, rue Saint-Paul, à Farnham.

M. Lamarche a tour à tour été copropriétaire, puis propriétaire unique du même établissement de 1999 à 2009.

«J’ai décidé de fermer la salle de Farnham au moment où notre plus jeune enfant a reçu un diagnostic de cancer. Il a aujourd’hui 11 ans et se porte à merveille», indique le père de famille qui travaillait une centaine d’heures par semaine à l’époque.

Le nouveau patron connaît bien la mécanique, les ordinateurs et le système d’affichage de la Salle de quilles Cowansville, où il travaille depuis 2011.

«Les établissements de Cowansville et de Farnham ont été construits à une année d’intervalle et utilisent le même type d’équipements», précise-t-il

Nouveau défi

Le couple Lamarche-Papineau reconnaît que les quilles ont perdu de la popularité depuis 15 ou 20 ans, alors que la clientèle prend de l’âge et tarde à se renouveler. Il mise notamment sur l’ajout du service de traiteur et l’organisation de quillethons, soupers-quilles, fêtes d’enfants ou partys de bureau pour accroître l’achalandage.

«Ça devraitt donner un deuxième souffle à l’établissement et aider à diversifier la clientèle», soutient le nouveau propriétaire.

La Salle de quilles Cowansville compte actuellement une quinzaine de ligues et une clientèle de 500 quilleurs.

«Si une dizaine de joueurs de niveau junior fréquentent notre établissement, la grosse majorité de la clientèle a plus de 50 ans. Nos ligues de jour accueillent à elle seules plus de 280 joueurs seniors», ajoute M. Lamarche.

Ce dernier laisse entendre que les 18-50 ans sont peu nombreux dans les salles de quilles du Québec. Les gens de cet âge ont de nombreuses obligations (famille, travail, maison, implication bénévole, etc.) et pratiquent d’autres loisirs (golf, ski, vélo, voyages, etc.). Le temps leur manque pour jour aux quilles.

«Le principal défi des propriétaires de salles, c’est de trouver une façon d’attirer cette clientèle dans leurs établissements. Et pas seulement une fois par an, mais à de multiples reprises durant l’année», poursuit M. Lamarche.

La nouvelle saison débutera généralement à la Fête du travail et se prolonge jusqu’à la fin avril sur une base de sept jours/semaine.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des