Six candidats de Brome-Missisquoi se prêtent au jeu des questions

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Six candidats de Brome-Missisquoi se prêtent au jeu des questions
Les candidats Normand Dallaire, Lyne Bessette, Monique Allard, Bruno Côté, Lawrence Cotton et Sylvie Jetté entourés des étudiants mis à contribution pour la soirée électorale. (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

POLITIQUE. Six des huit candidats convoitant le poste de l’ancien député Denis Paradis se sont déplacés à Cowansville, hier, pour une soirée électorale organisée par la Chambre de Commerce de Brome-Missisquoi et l’école secondaire Massey-Vanier.

À LIRE AUSSI: Débat dans Brome-Missisquoi: les meilleurs citations des candidats

Des étudiants de cet établissement ont notamment été mis à contribution pour la lecture de 13 questions concernant des enjeux locaux, régionaux et nationaux.

Les candidats Monique Allard (Bloc québécois), Lyne Bessette (Parti libéral), Bruno Côté (Parti conservateur), Lawrence Cotton (Parti des anciens combattants), Normand Dallaire (Parti vert) et Sylvie Jetté (Nouveau parti démocratique) se sont prêtés au jeu des questions avec un succès inégal. Certains d’entre eux se sont contentés de puiser dans leurs notes ou de lire à voix haute des extraits de textes rédigés à l’avance alors que d’autres répondaient de façon plus naturelle.

Les candidats connaissaient les thèmes de la soirée, mais n’avaient pas eu l’occasion de lire les questions à l’avance. Voilà sans doute pourquoi certains d’entre eux ont eu de la difficulté à répondre à certaines questions ou sont carrément passés à côté de certaines d’entre elles. En réponse à une question, l’un des participants s’est même contenté de dire «Vous me prenez au dépourvu», sans rien pouvoir y ajouter.

Les aspirants députés ont cependant donné le meilleur d’eux-mêmes et réussi à se mettre en valeur lors de la conclusion de la soirée électorale.

«Les candidats ont beaucoup de mérite, car ils devaient répondre à 13 questions bien précises en très peu de temps. La présence du chronomètre peut parfois en déconcentrer certaines personnes», indique Jean-Luc Pitre, directeur de l’école Massey-Vanier et modérateur de la rencontre.

Ce dernier a également accordé une mention spéciale au candidat Lawrence Cotton qui prenait la parole dans une autre langue que la sienne.

Thèmes

Les candidats ont eu à s’exprimer sur huit thèmes différents, soit l’économie, le transport, la jeunesse, les aînés, la sécurité, l’immigration, l’agriculture ainsi que les arts et la culture.

À plusieurs reprises, les six prétendants se sont entendus sur les questions qui leur ont été posées, entre autres, sur celles portant sur la sécurité du transport par train et du projet de corridor ferroviaire Sherbrooke-Montréal. Toutefois, ils ont eu quelques différends sur les questions de l’environnement et de l’immigration.

Dans le dossier du train de passager Sherbrooke-Montréal, la candidate bloquiste Monique Allard a affirmé que le projet avait été lancé par le député du Bloc, Christian Ouellet, puis abandonné par celui qui l’a remplacé, le néo-démocrate Pierre Jacob. La candidate du NPD a rétorqué que M. Jacob n’avait pas laissé tomber le projet, comme le prétend Mme Allard, et que le député néo-démocrate sortant dans Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault, pilotait le dossier pour cette formation politique.

Avec la collaboration de Claude Hébert

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des