BMP veut améliorer son approche à l’urgence auprès des personnes aînées

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
BMP veut améliorer son approche à l’urgence auprès des personnes aînées
Pour pouvoir améliorer le service aux aînés, l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins a, entre autres, embauché une infirmière clinicienne pivot spécialisée en gériatrie pour accompagner les personnes âgées lors de leur passage à l’urgence. (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

SANTÉ. L’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins met en place des mesures afin d’améliorer l’approche avec les personnes âgées à l’urgence. Avec un éventail de mesure, l’hôpital souhaite obtenir la certification Geriatric Emergency Department Accreditation, d’ici deux ans, ce qui serait une première au pays.

«C’est un projet d’envergure auquel on croit et qui est important, a déclaré la directrice des services généraux du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Lyne Cardinal. On va changer nos 22 civières, par exemple, ça va aider pour tout le monde.»

«On a une équipe motivée soudée derrière ce projet-là, a affirmé l’urgentologue à l’hôpital, la Dre Michèle Lucey. On nous a approchés l’automne dernier et on a déterminé les besoins locaux. On a été exposés à cette philosophie dans un congrès au mois de mars. Tout de suite, on a vu que c’était quelque chose qu’on pouvait mettre en place localement.»

Entre autres, une infirmière clinicienne pivot spécialisée en gériatrie et un préposé aux bénéficiaires dédié à la clientèle des personnes aînées ont été embauchés. Des formations spécifiques seront données autant aux urgentologues qu’au personnel clinique de l’urgence ou même aux bénévoles.

«À l’urgence, on veut créer un lien avec les patients, prendre en charge un patient aîné de façon optimale et diminuer les hospitalisations pour ceux qui ne veulent pas être à l’hôpital en offrant plus de services à domicile, a indiqué la Dre Lucey. On est dans un milieu rural, mais qui se construit. On a des résidences de personnes autonomes et semi-autonomes qui se construisent. On voit qu’on aura une clientèle augmentée et ces gens-là auront des besoins spécifiques. Plus on met de temps à les voir, plus il y a de chances qu’il y ait des complications. Dès que quelqu’un arrivera à l’urgence, il sera pris en charge par des bénévoles, des infirmiers formés et notre infirmière pivot qui mettra en place tout de suite certains services.»

Le projet bénéficie d’une aide financière d’un donateur de la Fondation BMP, d’une valeur de 400 000 $.

«La Fondation BMP joue un rôle essentiel, non seulement en collaborant au financement d’équipement à la fine pointe, mais également en appuyant la mise en œuvre de projets d’amélioration continus au niveau des soins de la santé, a déclaré le président du conseil d’administration de la Fondation BMP, Mario Lagimonière. Notre belle région de Brome-Missisquoi se développe avec l’arrivée de jeunes familles, mais une majeure partie de la population est vieillissante et demande des soins spécifiques à leurs besoins, d’où l’importance d’améliorer l’accessibilité de nos soins de qualité pour les aînés.»

Le CIUSSS contribuera également à la hauteur d’environ 250 000 $ pour la première année pour le projet.

Certification

La certification Geriatric Emergency Department Accreditation est une désignation formelle remise par le Collège américain des médecins d’urgence.

Aucun autre hôpital au pays ne détient cette certification pour le moment.

«C’est une certification américaine, et il n’y en a pas nulle part ailleurs au Québec et au Canada, d’être reconnu urgence amie des aînés avec une approche et des protocoles d’intervention normés pour s’assurer de la qualité et de l’atteinte des objectifs pour améliorer le séjour d’une personne aînée à l’urgence, qui n’est pas nécessairement agréable», a affirmé Lyne Cardinal.

Cette approche pourrait également être exportée ailleurs dans d’autres centres hospitaliers. Déjà, un projet similaire est en cours à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des