Plus de 20 000 $ amassés pour le Défi têtes rasées de Cowansville

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Plus de 20 000 $ amassés pour le Défi têtes rasées de Cowansville
Le directeur des pompiers de Cowansville, Gilles Deschamps, a fait raser sa moustache qui arbore son visage depuis les années 80. (Photo : Gracieuseté/Porto-photo)

CANCER. Le Défi têtes rasées Leucan de Cowansville a amassé pas moins de 20 158 $ au profit des enfants atteints de cancer. Ayant atteint son objectif, le directeur du Service de sécurité incendie de Cowansville et président d’honneur de l’événement, Gilles Deschamps, a fait raser son emblématique moustache.

M. Deschamps s’était lancé dans l’aventure avec comme objectif d’amasser 15 000 $. Le directeur des pompiers porte la moustache depuis les années 80 et l’avait mis à prix pour l’occasion, dimanche.

«Leucan soutient non seulement les enfants, mais bien toute la famille également, a déclaré M. Deschamps, dont la conjointe combat le cancer présentement. On oublie souvent la famille de la personne malade, mais lorsqu’un membre de la famille est atteint, c’est tout le monde qui a besoin de soutien. Leucan offre des services autant aux parents, qu’aux frères et sœurs de l’enfant atteint et c’est ce qui me touche énormément.»

Une mobilisation importante de la population de la région a permis au Défi têtes rasées de non seulement atteindre l’objectif visé, mais également de surpasser les 17 000 $ amassés l’an dernier quand la mairesse de Cowansville avait participé au défi.

«Nous sommes toujours impressionnés de voir une telle mobilisation, a affirmé de son côté la directrice régionale de Leucan Estrie, Karine Fontaine. C’était très beau de voir les gens participer au lave-auto à la caserne ou à être généreux lors du barrage routier organisé par les pompiers. La courtepointe offerte en tirage fabriquée par des résidentes de Cowansville, qui a nécessité le travail de 8 personnes pendant une journée complète, démontre bien le niveau d’engagement de la population envers la cause et nous en sommes très reconnaissants.»

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des