La candidate néodémocrate Sylvie Jetté dit avoir beaucoup appris

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
La candidate néodémocrate Sylvie Jetté dit avoir beaucoup appris
Sylvie Jetté a eu l’occasion de présenter sa petite-fille, Chloé Fredes, au chef de sa formation politique, Jagmeet Singh. (Photo : gracieuseté - Harman Duley)

POLITIQUE. La candidate du NPD, Sylvie Jetté, est déçue de la réponse des électeurs, mais ne regrette rien.

La résidante de Saint-Étienne-de-Bolton dit avoir reçu un bel accueil lors de ses visites porte-à-porte et aurait aimé pouvoir rencontrer davantage de citoyens, mais le temps lui a manqué.

Mme Jetté, qui a terminé quatrième avec 4800 voix (7,9 %), estime avoir fait belle figure malgré la monopolisation du vote par les libéraux et les bloquistes.

«La remontée du Bloc au Québec ne nous a pas aidés, aussi bien à l’échelle provinciale que dans le comté de Brome-Missisquoi. Il faut comprendre que le Bloc et notre parti ont beaucoup d’engagements similaires. Au niveau des valeurs sociales et environnementales notamment», indique-t-elle.

La candidate néo-démocrate a également constaté que beaucoup d’électeurs ne connaissaient pas les candidats de leur comté. Ils ont donc été plusieurs à voter pour le chef ou le parti, peu importe le candidat qui porte leur message.

Mme Jetté signale par ailleurs que son organisation ne disposait pas des mêmes moyens (personnel, locaux, etc.) que ceux des «gros partis».

«On a dû s’en remettre à une poignée de bénévoles pour l’installation des pancartes alors que certains partis ont payé pour les faire installer», explique-t-elle.

La porte-couleurs du NPD reconnaît que sa formation politique a perdu des députés lors de l’élection de lundi, mais demeure optimiste malgré tout.

«On a démontré que notre parti était toujours là. Et comme nous détenons maintenant la balance du pouvoir, ça va nous aider à faire passer nos idées à la Chambre des communes», ajoute-t-elle.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des