Un premier jeu vidéo pour un concepteur cowansvillois

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Un premier jeu vidéo pour un concepteur cowansvillois
Le concepteur Jonathan Chouinard (Photo : Gracieuseté)

INFORMATIQUE. La passion des jeux vidéo coule dans ses veines : un jeune entrepreneur de Cowansville vient tout juste de lancer en accès anticipé son premier titre, un jeu de type puzzle du nom de Crew 167 : The Grand Block Odyssey. Fondateur d’Oddbreeze, Jonathan Chouinard a un parcours particulier qui l’a mené de technicien informatique à consultant chez Deloitte avant de fonder sa propre entreprise de jeux vidéo.

«Ça fait un peu plus de trois ans que j’ai décidé de me lancer en jeux vidéo, a relaté Jonathan Chouinard. C’est vraiment la passion qui m’a poussé à me lancer là-dedans. J’ai toujours été très passionné par les jeux vidéo et, à un certain moment, je travaillais dans une autre industrie, et j’ai décidé que j’aimerais ça recommencer à travailler là-dedans. J’ai commencé à m’organiser chez nous, le soir, à développer des jeux vidéo pour le plaisir. C’est devenu mon hobby, ce n’était plus de jouer à des jeux, mais d’en faire. À un certain moment, je me suis dit que j’allais mettre un peu plus d’emphase et d’énergie là-dessus.»

Le Québec occupe une place importante dans l’industrie du jeu vidéo. De plus petits studios peuvent d’ailleurs s’y implanter plus aisément grâce à la reconnaissance à l’échelle mondiale et à l’expertise que la province a développée au fil des ans.

«Il y a environ 250 studios au Québec, a indiqué M. Chouinard. En termes de pourcentage de la population qui travaille dans l’industrie du jeu vidéo, on est dans les plus hauts, dans le top 5 au monde. Les villes de Québec et de Montréal, c’est une plaque tournante de l’industrie, mais il y a beaucoup de petits studios comme moi ou ailleurs qui bénéficient de cette industrie-là qui est proche.»

Jonathan Chouinard a travaillé principalement seul sur le jeu, mis à part le compositeur Samuel Desrosiers qui s’est occupé de la bande sonore et d’autres collaborateurs qui ont mis l’épaule à la roue à temps partiel. Durant les trois dernières années, le concepteur a appris beaucoup, autant au point de vue technique que du côté marketing.

«Il y a beaucoup d’aspects à un jeu vidéo, la programmation, l’art physique, l’audio, la physique, le storytelling, tout ce qui est jeu et design de jeu. Du côté marketing, il faut présenter son jeu autant sur Internet à des gens qui ne te connaissent pas ou te présenter à des événements. Il y a beaucoup de corps de métier dans l’industrie.»

M. Chouinard, qui travaille à temps plein sur son jeu depuis août, espère éventuellement pouvoir embaucher des employés afin de faire fleurir son entreprise.

Crew 167

Le concept même du jeu développé par Jonathan Chouinard est basé sur des puzzles que le personnage principal doit résoudre pour pouvoir avancer dans l’histoire. Chaque puzzle est entrecoupé de cinématiques réalistes qui plonge le joueur dans l’atmosphère futuriste et mystérieuse du jeu.

«Crew 167, c’est un jeu de puzzle et d’aventure. C’est un jeu sur PC où on va pousser des blocs sur des alternateurs. C’est un principe qui n’est pas tant nouveau, mais j’ai rajouté beaucoup de différentes mécaniques de puzzle pour la rendre plus intéressante et beaucoup de cinématiques et d’histoire à mon jeu.»

Les 29 premiers puzzles sont disponibles dans la version anticipée sur la plateforme Steam pour PC. Un créateur de puzzle est également disponible depuis peu. Plus de 70 puzzles sont planifiés pour la version finale, qui devrait voir le jour à la fin janvier ou au début février 2020.

D’ici là, Jonathan Chouinard prendra part au festival de jeux vidéo MEGA-MIGS à Montréal, du 16 au 19 novembre prochains.

Un exemple de ce à quoi ressemble Crew 167 : The Grand Block Odyssey
Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des