Le CLD de Brome-Missisquoi rafle un Grand Prix pour son projet de symbiose industrielle

Photo de redaction_guide
Par redaction_guide
Le CLD de Brome-Missisquoi rafle un Grand Prix pour son projet de symbiose industrielle
Le projet de symbiose industrielle mis de l’avant par le CLD de Brome-Missisquoi permet à des entreprises d’utiliser des rejets industriels comme matières premières pour la fabrication de nouveaux articles. (Photo : Gracieuseté)

ENVIRONNEMENT. Le CLD de Brome-Missisquoi a été récompensé pour son projet de symbiose industrielle, le 7 novembre dernier à l’hôtel Chéribourg de Orford, dans le cadre du Gala des prix d’excellence en environnement des Cantons-de-l’Est.

À cette occasion, le CLD de Brome-Missisquoi a raflé l’un des cinq Grands Prix d’excellence décernés par Hydro-Québec, le partenaire majeur de l’événement.

Le projet de symbiose industrielle de Brome-Missisquoi a pour but de faciliter la création de liens de coopération entre différents acteurs économiques de la région. Depuis 2014, plus de 450 échanges réalisés par une centaine d’entreprises ont conduit à la formation de plus de 300 employés et à la valorisation de plus de 5 000 tonnes métriques de matières résiduelles: bois, plastiques, métal et produits chimiques.

En diminuant la quantité de résidus et/ou d’achats de matières premières, les entreprises réduisent leurs coûts de gestion de matière résiduelle et d’approvisionnement.

L’impact de la mise en place d’une symbiose industrielle est souvent exponentiel puisque plusieurs synergies ou échanges de ressources, une fois mis en place, se répètent d’année en année et qu’elles sont souvent la porte d’entrée à d’autres initiatives en développement durable: eau, énergie, responsabilité sociétale, certifications, écoconception, approvisionnement responsable, technologies vertes, etc.

Trois autres entreprises et organismes de Brome-Missisquoi, pour la plupart accompagnés par le CLD dans leurs démarches environnementales et/ou membres de la symbiose, ont aussi reçu un Prix Distinction. Il s’agit de la boutique Boutiverre, de Knowlton (verre soufflé 100 % recyclé), la Fromage gourmande, de Bromont (virage vert) et de l’école secondaire Massey-Vanier (serre à l’énergie solaire).

À l’instar du CLD de Brome-Missisquoi, l’entreprise DeltaGomma, de Cowansville, a par ailleurs reçu, conjointement avec l’entreprise Waterville TG de Sherbrooke, l’un des cinq Grands Prix d’excellence pour son projet «objectif zéro enfouissement».

«Ces projets illustrent très bien le pouvoir des citoyens, des entreprises et des municipalités pour réduire significativement nos émissions de gaz à effet de serre (GES). Ils sont autant d’efforts déployés par des visionnaires engagés provenant de tous les horizons (…). Ils nous démontrent qu’il est non seulement essentiel, mais également possible d’agir à plusieurs niveaux pour contribuer à ce vaste chantier de transition vers une société faible en carbone», indique Alain Webster, président de la Fondation estrienne en environnement.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des