Des élèves d’art dramatique de Massey-Vanier présentent un spectacle sur l’histoire de la Bruck Mills

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Des élèves d’art dramatique de Massey-Vanier présentent un spectacle sur l’histoire de la Bruck Mills
Une douzaine de numéros en lien avec l’histoire de la Bruck Mills seront présentés par les élèves de 2e secondaire du profil Don Quichotte de l’école secondaire Massey-Vanier. (Photo : Gracieuseté)

HISTOIRE. Les élèves de 2e secondaire du profil Don Quichotte à l’école secondaire Massey-Vanier présenteront les 30 novembre et 6 décembre un spectacle qui vise à mettre en lumière l’histoire de l’usine Bruck Mills.

Le projet est né de l’idée du Musée Bruck dans le cadre de son projet en lien avec l’histoire de l’usine qui se poursuit jusqu’au 100e anniversaire de l’ouverture, en 2022.

«Le Musée a un mandat de mettre en valeur le patrimoine textile de la région à travers une espèce de prise de conscience de l’histoire de cette usine-là, qui a été un poumon économique vraiment majeur dans la communauté ici, a expliqué l’enseignant d’art dramatique à l’école secondaire Massey-Vanier, Éric Jacques. Là-dedans, il y a des expositions, des retrouvailles d’anciens employés, il y a plein de volets dont un au moins qui devait être artistique. La directrice, Suzanne Morin, m’a appelé. Elle s’est dit que ce serait plaisant de faire ça avec des élèves, qu’ils soient porteurs de l’histoire, de faire un spectacle en lien avec l’histoire de l’usine Bruck. Normalement, je dis non à ce genre de spectacle-là, mais cette fois-ci, ça sert vraiment tout le monde. Je pense que le Musée va en sortir gagnant, mais les jeunes surtout qui deviennent des éclaireurs pour les spectateurs qui seront là, mais pour eux-mêmes aussi. En 1946, le tiers de la ville travaillait là, ce n’est pas rien.»

Lors de ses recherches, M. Jacques a trouvé une panoplie d’anecdotes intéressantes qui seront présentées durant le spectacle préparé, écrit et joué par les élèves. Ces derniers ont d’ailleurs visité le Musée Bruck en octobre pour en apprendre plus sur l’histoire de l’usine.

«C’est une histoire qui a 100 ans environ. En 1964, le gouvernement canadien, secrètement, a fait une demande à la Bruck Mills de concevoir les échantillons de drapeaux pour sélectionner celui qui allait souligner le centenaire de la confédération. C’est à Cowansville que s’est fait ce drapeau-là. Le bleu du fleurdelisé a été conçu à Cowansville. Aux Jeux olympiques, la Bruck a fourni le tissu pour les drapeaux. En 1948, il y a eu un film promotionnel en couleurs avec une mannequin internationale pour promouvoir la Bruck Mills. Il y a eu un lien avec le communisme pendant une grève en 1939. Fred Rose est venu s’immiscer dans les rangs.»

C’est une douzaine de numéros qui seront présentés durant les deux représentations.

«Je suis allé chercher deux chansons de fileuses traditionnelles québécoises pour faire en lien avec l’importance de l’histoire du tisserand et des fileuses, a indiqué M. Jacques. C’est une histoire riche partout sur la planète. On commence avec un slam poétique sur l’importance du fil, de la mémoire et de l’héritage.»

Le spectacle sera présenté le 30 novembre à l’auditorium de l’école secondaire Massey-Vanier et le 6 décembre au Musée Bruck.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des