Saison hivernale: une panoplie d’activités dans la région

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Saison hivernale: une panoplie d’activités dans la région
Le conseiller en développement touristique du CLD de Brome-Missisquoi, Rémi Jacques, le maire de Farnham et préfet de la MRC de Brome-Missisquoi, Patrick Melchior, le maire de Bromont, Louis Villeneuve, le maire suppléant de Granby, Alain Lacasse, et la codirectrice de Commerce Tourisme Granby et région, Hélène Plante. (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

TOURISME. Ski alpin, Zoo de Granby, ski de fond, fatbike, raquette, pêche blanche ou différentes activités familiales : les amateurs de l’hiver sont servis. Pour une deuxième année consécutive, Tourisme Granby et le Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi se sont associé pour lancer leur saison hivernale touristique, mercredi, au nouveau Chalet du Sommet, à Bromont.

Les deux organisations ont mis sur pied une carte interactive en ligne permettant de repérer les activités disponibles sur le territoire.

«On y retrouve l’ensemble des activités hivernales qu’on a mentionnés durant la conférence, a indiqué la codirectrice de Commerce Tourisme Granby et région, Hélène Plante. Il y a un visuel qui est intéressant. On peut défiler avec des photos, un texte et on retrouve sur la carte, par la suite, l’endroit qui a été mentionné.»

«On a géoréférencé les activités pour que ce soit plus facile de les voir en un coup d’œil, a ajouté le conseiller en développement touristique au CLD de Brome-Missisquoi, Rémi Jacques. Ce qu’on a fait aussi, on les a classées par catégorie. Quelqu’un qui voudrait, par exemple, regarder les endroits où faire de la randonnée ou du ski de fond, c’est plus facile.»

L’association entre Commerce Tourisme Granby et région et le CLD de Brome-Missisquoi pour la saison touristique hivernale en est à sa deuxième année.

«En fait, ça nous permet d’augmenter la synergie entre les deux territoires, les deux partenaires, de démontrer qu’on est tous ensemble pour la même industrie du tourisme et de favoriser le référencement pour allonger les séjours, a affirmé Mme Plante. On a tout à gagner de se mettre en commun.»

«Il y a une opportunité de faire ça l’hiver parce que c’est une saison où c’est un peu moins effervescent que l’été, a déclaré de son côté M. Jacques. On voit en regardant la carte qu’il y a des activités un peu partout sur le territoire. Il y a un peu moins de nouveautés l’hiver, donc ça vaut la peine de le faire de manière commune.»

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des