Le Groupe Cambi offre une chaise d’évacuation d’urgence aux pompiers de Cowansville

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Le Groupe Cambi offre une chaise d’évacuation d’urgence aux pompiers de Cowansville
La chaise d’évacuation d’urgence offerte par le Groupe Cambi aux pompiers de Cowansville (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

URGENCE. Le service ambulancier Groupe Cambi, via sa fondation, a offert une chaise d’évacuation d’urgence d’une valeur de 9 000 $ à l’unité de soutien technique du Service de sécurité incendie de la Ville de Cowansville.

Avec ce nouvel outil, les pompiers pourront transporter plus rapidement et sécuritairement les patients ayant un poids entre 150 et 225 kg. Avant cette acquisition, le SSI utilisait un diable pour déménageur.

«[Avec le diable], c’est long installer la civière et y aller de manière sécuritaire, a indiqué le chef des opérations du Service de sécurité incendie, Jocelyn Danis. Là, ça va bien plus vite. Juste pour la dignité du patient, c’est bien mieux. On veut toujours ça en fin de compte. Quand un patient nous voit arriver avec un diable de déménageurs, ce n’est pas toujours facile.»

«Avec [le superviseur de secteurs], Guillaume [Dostie], on est venus visiter tout le service d’incendie et il me semble que Jocelyn Danis m’a dit que le prochain équipement qu’il aimerait avoir, c’est la civière-chaise motorisée, a relaté de son côté le directeur général du Groupe Cambi, Claude Lachance. Je lui ai dit de m’envoyer une demande. Le but premier de la Fondation Cambi, c’est de venir en aide à ceux qui nous viennent en aide lors de nos interventions. Au conseil d’administration qui a suivi, j’ai lu la demande que la Ville avait faite et ça a passé tout de suite.»

Le Groupe Cambi avait également donné aux pompiers un matelas à air qui est fréquemment utilisé lors d’interventions.

«On a un super beau partenariat, a affirmé M. Danis. On travaille avec trois ou quatre compagnies d’ambulance. Avec CAMBI, c’est un peu de la famille. J’ai trois de mes pompiers qui sont aussi paramédics. J’entends parler d’autres casernes ailleurs où ça ne fonctionne pas comme ça.»

«On travaille tous pour le même intérêt, a ajouté M. Lachance. À partir du moment où on travaille ensemble, on est encore plus gagnants. La personne qui en ressort le plus gagnante, c’est celle qui a besoin de nos services.»

Depuis la création de l’unité de soutien technique du Service de sécurité incendie en 2016, les pompiers de Cowansville ont répondu à plus de 125 appels.

«On travaille ensemble [avec les ambulanciers], pas seulement pour l’unité de soutien technique, mais on fait du premier répondant aussi, a expliqué le directeur du SSI de Cowansville, Gilles Deschamps. En 2019, on a eu 154 appels de premiers répondants en plus des appels où [les ambulanciers interviennent] avec nous.»

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments