Les chambres de commerces veulent des subventions salariales

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Les chambres de commerces veulent des subventions salariales

CORONAVIRUS. Pour la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), l’annonce par le gouvernement fédéral de la Prestation canadienne d’urgence pourrait simplifier le travail des fonctionnaires en plus de couvrir une autre catégorie de travailleurs. Cependant, des lacunes administratives similaires aux programmes précédents sont observées.

«Un programme de subvention salariale temporaire, comme ont instauré plusieurs États européens, aurait été plus efficace, de notre point de vue. Près d’un million de personnes se sont inscrites à l’assurance-emploi la semaine dernière et malheureusement, ce nombre risque de grimper de façon marquée avec les fermetures d’entreprises, alors que les montants ne seraient versés qu’à la mi-avril, étant donné la situation», souligne Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Un programme de subvention salariale, potentiellement à même les programmes de garanties de prêts aux entreprises déjà annoncés aurait été plus efficace en annonçant que ces sommes seraient transformées en aide directe par la suite selon l’organisme.

La FCCQ propose également le report de tous les paiements de TPS/TVQ et l’adaptation et la bonification du programme des prestations de maladie. Le seuil du salaire maximum assurable devrait ainsi être rehaussé de 54 200$ à 70 000$ et les prestations devraient passer de 55% à 66% selon le réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments