Hockey mineur: Bromont et Waterloo se regroupent

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Hockey mineur: Bromont et Waterloo se regroupent
Le regroupement entre Waterloo et Bromont permettra d'accueillir davantage de joueurs dans le hockey mineur pour la prochaine saison. (Photo : Deposit photos)

HOCKEY MINEUR. Devant le manque de joueurs dans certaines catégories, l’Association de hockey mineur de Bromont (AHMB) et l’Association de hockey mineur de Waterloo (AHMW) n’ont eu d’autre choix que de se regrouper pour la prochaine saison 2020-2021, et ce, sous le nom des Braves de Brome-Yamaska.

Le regroupement a officiellement été annoncé mercredi dernier à Hockey Estrie et à la Ligue Yamaska-Missisquoi.

«On a décidé du côté de Bromont de se regrouper avec Waterloo parce qu’on a constaté que les dernières années, on avait une baisse de notre membership au niveau des petites catégories atome, pee-wee et en descendant, a expliqué Dave Williams, le président de l’AHMB. On commençait à manquer de joueurs […]»

Même son de cloche pour le hockey mineur de Waterloo, qui avait de la difficulté à recruter dans les niveaux plus élevés.

«Nous autres, c’était le contraire, on cherchait tout le temps de joueurs pour compléter nos clubs pee-wee, bantam et midget, a noté pour sa part Patrick Gilbert, le président de l’AHMW. Il nous manquait toujours des gardiens; il fallait appeler partout pour trouver des joueurs.»

L’idée de regrouper Bromont et Waterloo était sur la table depuis quelques années. Et plusieurs options ont été mijotées avant d’en arriver là.

«Ça fait trois ou quatre années qu’on (l’AHMB) est en discussion au niveau du CA à savoir qu’est-ce qu’on fait pour notre avenir parce qu’on voyait quand même les chiffres, a relaté M. Williams, en entrevue téléphonique. On était préoccupé chaque année. On se questionnait, on regardait ce qui était possible. […]. On regardait les possibilités qui s’offraient à nous. Depuis deux ans, ça s’activait un petit peu plus avec Waterloo. Ils nous ont aussi approchés parce qu’ils éprouvaient un peu le même challenge au niveau du membership, de la relève.»

Le manque de joueurs a forcé les organisations à placer parfois des joueurs dans des catégories trop fortes.

«On avait de la misère à finaliser nos équipes en début d’année souvent, a confirmé M. Williams. Ça va augmenter la synergie […] Chaque joueur va pouvoir jouer à la bonne place. On va essayer d’augmenter notre bénévolat au niveau de l’implication. C’était un souhait aussi des villes de regrouper certains services ensemble.»

La nouvelle fusion prévoit accueillir tout près de 25 équipes, et ce, dans l’ensemble des catégories. Un vent de fraîcheur qui arrive au bon moment pour les deux organisations. Les couleurs des chandails ne sont pas connues, mais on sait déjà que les joueurs évolueront pour les Braves de Brome-Yamaska (ou les Warriors s’il y a une deuxième équipe dans une catégorie) au cours de la prochaine saison.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des