La 2e édition de Soif de musique victime du COVID-19

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
La 2e édition de Soif de musique victime du COVID-19
Bernard Adamus devait se produire à Cowansville, le 10 juillet, à l'occasion de la 2e édition de Soif de musique. (Photo : Gracieuseté-Flamme)

CULTURE. Les festivaliers friands de mélodies et de rassemblements populaires ne pourront prendre d’assaut le site du festival Soif de musique cet été. La crise sanitaire causée par le coronavirus pousse les organisateurs à suspendre à leur tour la 2e édition de l’événement présenté en juillet prochain, à Cowansville.

Dans un communiqué émis dans les dernières minutes, les organisateurs soutiennent que la sécurité des artistes et du public doit primer avant tout dans un contexte de pandémie.

L’enjeu financier pour un jeune festival a également pesé lourd dans la décision de s’accorder une pause forcée. «La bonne santé financière de l’organisme est indispensable et nous ne souhaitons pas mettre en péril la viabilité du festival qui ne saurait se relever d’un déficit majeur dès sa 2e édition», peut-on lire dans la note acheminée aux médias.

Consciente des impacts de la crise sur les activités de ses partenaires, l’agence Faire Valoir, qui coordonne le festival Soif de musique, juge également qu’à ce moment-ci il est préférable de donner un peu de répit à la communauté d’affaires locale durement touchée

Les détenteurs de billets achetés en ligne bénéficieront d’un remboursement via leur carte de crédit dans les prochaines semaines, a précisé le comité organisateur. Quant aux personnes qui  se sont procuré des tickets chez Tite Frette, celles-ci pourront récupérer leur argent en se présentant dans l’une ou l’autre des boutiques de l’entreprise dès le 8 avril.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des