Bromont: des snowbirds en quarantaine

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Bromont: des snowbirds en quarantaine
Le Camping Vacances Bromont s’attend à accueillir d’autres snowbirds dans les prochains jours. (Photo : Gracieuseté-Camping Vacances Bromont)

COVID-19. Par précaution, une dizaine de snowbirds ont récemment pris la décision d’atterrir au Camping Vacances Bromont pour se mettre en quarantaine et ainsi éviter de croiser le fer avec la COVID-19.

C’est après avoir partagé son intention d’accueillir des voyageurs que le Camping Vacances Bromont a hébergé ses premiers locataires de terrains vers le milieu du mois de mars.

«On a eu un petit meeting et on s’est dit qu’on était capable, a confié en entrevue téléphonique le directeur général, Pierre-Marc Lussier. Ce n’est pas pour l’argent qu’on fait ça. C’est vraiment pour donner un coup de main à ces gens-là et pour leur offrir une possibilité rapide d’avoir les services comme l’eau, l’électricité, les égouts et qu’ils soient capables de faire leur quarantaine ici en toute quiétude.»

«C’est 100 % pour faire notre part, a ajouté le principal intéressé. Il n’y a pas d’objectif autre que ça. On a les installations pour pouvoir les accueillir […] On était conscient aussi qu’il y a encore des campings sur la Rive-Nord qui ont encore deux pieds de neige, donc eux autres, ne peuvent pas accueillir personne.»

Le Camping Vacances Bromont n’ouvrira son site à aucun autre visiteur et aucun lieu public n’est accessible sur le site.

«Il n’y a aucune aire publique qui est ouverte, a affirmé M. Lussier. Le parc, la salle communautaire, les blocs sanitaires; tout est fermé par les exigences du gouvernement. C’était sûr et certain que ça allait être ça aussi. On veut que les gens viennent ici et on ne veut pas non plus alarmer la population de Bromont. Les gens rentrent ici, c’est la quarantaine obligatoire, ils restent sur le terrain.»

Pour éviter les déplacements de ses voyageurs, Camping Vacances Bromont propose d’aller chercher leur épicerie ou même leur commande pharmaceutique.

«Personne ne sort du terrain et personne n’entre autre que mon frère et moi, qui sommes disponibles pour eux autres, a fait valoir M. Lussier. Ils doivent rester ici un minimum de 14 jours pour s’assurer que la quarantaine soit respectée. On a ajusté [nos directives] avec celles du gouvernement, mais on était déjà quasiment plus sévère […]. Quand les gens arrivent, ils reçoivent une lettre qui les oblige à rester en quarantaine sur le site. Ils peuvent marcher un peu autour de leur roulotte, mais on leur demande de respecter les deux mètres entre chaque famille distincte.»

Le Camping Vacances Bromont s’attend à accueillir d’autres snowbirds. Votre hebdomadaire a tenté d’avoir également les commentaires du Camping Aztec de Granby concernant leur présence, mais un membre du personnel a indiqué qu’aucune entrevue n’était accordée.

Précision de l’industrie

Récemment, le gouvernement du Québec a décidé de laisser ouverts seulement les activités et les services jugés prioritaires et essentiels. Ainsi, tous les terrains de camping ont dû fermer, à l’exception de certains qui accueillent des «snowbirds qui n’ont pas d’autre option de logement au Québec», comme le rapporte l’Alliance de l’industrie touristique du Québec dans un échange de courriels.

Le rôle de l’Alliance repose présentement sur la «concertation des efforts du milieu, de diffusion d’information claire auprès de l’ensemble des acteurs de l’industrie sur les mesures sanitaires et sécuritaires à respecter».

«Plus de 90 % des terrains de camping n’ouvrent habituellement qu’après le 13 avril, et 85 % n’ouvrent qu’après le 1er mai, a-t-on précisé. Toutefois, la température clémente des derniers jours fait que certains campings peuvent s’ajouter à la liste, car ils seront en mesure d’ouvrir leur réseau d’eau, ce qui était risqué jusqu’à présent pour certains. »

«L’industrie collabore entièrement en ce sens, et les campings désignés sont prêts à recevoir les snowbirds.  La sécurité publique, pour sa part, collabore en faisant des rondes de vigie pour s’assurer que les directives sont respectées, tout comme c’est le cas dans les villes du Québec à l’heure actuelle.»

Directives à respecter pour les campings ouverts

Seuls les snowbirds qui n’ont pas d’autre option de logement au Québec peuvent camper sur les terrains des campings concernés;

Ces emplacements camping doivent fermer tous les accès aux espaces communs;

Les services d’eau, électricité et d’égout doivent être fournis directement vers les sites, afin de permettre aux campeurs de respecter l’isolement obligatoire durant 14 jours suite à leur retour, puis la distanciation sociale à la suite de cette période;

Il est strictement interdit pour les campeurs clients de ces campings qui ne sont pas des snowbirds de se rendre dans ces terrains.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des