Sylvain Larocque livre le rire aux balcons des aînés

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Sylvain Larocque livre le rire aux balcons des aînés
L'humoriste Sylvain Larocque en a fait rire plusieurs avec sa récente prestation extérieure. (Photo : Gracieuseté)

HUMOUR. Si normalement les gens se déplacent en salle pour voir un spectacle d’humour, cette fois, la formule a changé un brin. L’humoriste Sylvain Larocque, originaire de Cowansville, a livré récemment les sourires directement aux balcons des personnes âgées d’une résidence de Blainville.

C’est suite à une demande de la responsable des activités du Manoir Fontainebleau que l’humoriste, bien connu, a accepté de transporter le rire aux personnes âgées, à l’extérieur, en bas de leur balcon. Une première puisque ça n’a jamais été fait auparavant, a raconté le principal intéressé en entrevue téléphonique.

«Sur le coup, j’ai dit oh ça va être difficile, a indiqué l’humoriste d’expérience. En parlant avec mon agent un peu, on s’est dit que ça pouvait être une belle façon d’inciter des gens de contribuer à aider à leur façon chacun. On est allé et on l’a fait.»

Au total, Sylvain Larocque a réalisé trois spectacles de 30 minutes devant les trois façades de l’édifice.

«C’était très difficile parce qu’il n’y a pas d’effet d’entraînement dans le rire quand ils sont si éloignés les uns des autres comme ça, a avoué le principal intéressé. Ce n’est pas comme dans une salle de spectacle. C’est des gens sur leur balcon et il y en a qui entendent moins bien. Les conditions, pour un show d’humour, étaient exécrables, mais le résultat de les voir sourire et que ça leur faisait plaisir, ça, c’était génial.»

Celui qui a grandi à Cowansville n’a pas eu le temps de préparer des numéros; il a plutôt pigé dans du matériel qu’il avait et qui se prêtait bien à ce genre de clientèle.

«J’ai fait des numéros que je savais que les gens de cette génération-là apprécieraient plus, a-t-il confié. Je n’ai pas été avec des numéros plus pointus, plus modernes. J’ai fait des trucs qui sont facilement comestibles, pas trop provocateurs. Je sais que ça a fonctionné. J’ai eu plein de messages par la suite.»

Parce qu’il a présenté des spectacles dans différents contextes, Sylvain Larocque admet que son expérience lui a servi et qu’il n’aurait pas envoyé un humoriste de la relève pour faire ce spectacle-là. La prestation a peut-être été difficile et déstabilisante, mais l’artiste de scène estime que «ça valait la peine», si bien qu’un projet est en train de se mettre en branle pour pouvoir rejoindre d’autres personnes âgées puisque «c’est elles qui sont confinées le plus et qui sont seules».

«Il y a plusieurs de mes amis, de mes collègues qui m’ont contacté en me disant qu’ils voulaient participer si on en faisait d’autres, a souligné Sylvain Larocque. On travaille pour rien ou on paie nos déplacements et c’est tout. On est en train de se monter quelque chose de beau pour essayer d’en faire le plus possible. […] Pour l’instant, on est en train de discuter avec des résidences dans la région de la couronne de Montréal, mais il n’y a rien qui dit qu’on ne pourrait pas l’étendre par la suite.»

Ces temps-ci, en période de confinement, Sylvain Larocque travaille sur des projets d’écriture, mais il offre aussi gratuitement un spectacle en direct sur sa page Facebook Sylvain Larocque Humoriste chaque mardi à 19h où il «grille» l’un des collègues humoristes.

«Ça va super bien, on a beaucoup de plaisir et on le fait gratuitement pour donner [aux gens] un peu de sourires.»

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des