Achat local: une demande toujours plus forte pour les paniers bios

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Achat local: une demande toujours plus forte pour les paniers bios
Edem Amegbo, propriétaire exploitant de l’entreprise maraîchère Au Jardin d’Edem. (Photo : Gracieuseté)

AGRICULTURE. Le téléphone des producteurs de paniers bios de Brome-Missisquoi n’a pas dérougi au cours des dernières semaines. Une preuve éloquente que les fruits et légumes d’ici ont de plus en plus la cote auprès des consommateurs.

La saison estivale s’annonce prometteuse à la Ferme Les Carottés, sur le chemin Gaudreau, à Brigham.

«Notre liste de clients pour les paniers bios est déjà complète depuis le mois d’avril. En temps normal, on accepte encore des commandes au mois de mai», signale Laurence Harnois, copropriétaire de cette exploitation agricole.

L’entreprise approvisionnera en produits frais 180 familles de Verdun et, pour la toute première année, 50 familles de Brigham et des environs.

«Comme nous avons plus de demandes que par les années passées, nous avons ajouté une deuxième journée de livraison à Montréal pour les paniers», précise Mme Harnois.

Les clients locaux pourront passer prendre leur panier à la ferme tous les jeudis, entre 15h et 19h, du 4 juin au 29 octobre.

«Nous créons un compte pour chaque client contenant la valeur totale de son abonnement. À chaque semaine, le client choisit les légumes de son choix sur notre étal et le montant de ses emplettes est alors déduit de son compte», explique la productrice maraîchère.

Les propriétaires ont bénéficié d’un printemps sec, propice aux travaux du sol.

«Nous avons commencé à semer et à transplanter au champ, mais nous devons couvrir les pousses et les plants en fin de journée en raison des nuits froides», ajoute Mme Harnois.

Légumes d’ici… et d’Afrique!

Edem Amegbo, propriétaire exploitant de l’entreprise maraîchère Au Jardin d’Edem, entreprend sa sixième année de production à East Farnham.

Le jeune producteur agricole cultive des légumes typiquement québécois et des légumes africains. Sa production locale sert à la préparation de paniers bios permettant d’approvisionner de 80 à 90 familles alors que sa production de légumes africains est destinée à une clientèle de Granby et de Montréal.

«Ma clientèle de paniers bios peut faire l’essai des légumes africains, mais je ne l’impose pas», indique M. Amegbo.

Les spécialités du Jardin d’Edem incluent notamment l’épinard africain, la corète potagère et l’amaranthe – disponibles dès la fin juin ou la mi-juillet – et des légumes-fruits tels que l’aubergine africaine, le piment fort et le gombo (okra) que l’on récolte en août et en septembre.

«Cette année, je produirai une quarantaine de paniers bios en moins afin de pouvoir consacrer plus de temps à la culture des légumes africains. Je veux doubler la superficie réservée à l’aubergine africaine et tripler la production de gombo. Je souhaite également augmenter de façon importante la place consacrée à l’épinard africain. Il existe une forte demande pour ces produits», précise-t-il.

Les semis et plants du producteur d’East Farnham sont encore en serre, car les nuits sont encore fraîches. Leur mise en terre est prévue pour la fin mai et le début de juin.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments