La subvention salariale d’urgence prolongée jusqu’à la fin août

Par Godlove Kamwa
La subvention salariale d’urgence prolongée jusqu’à la fin août
Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau. (Photo : Courtoisie)

FÉDÉRAL. Le gouvernement fédéral a élargi par voie réglementaire l’accès au programme de subventions salariales pour une durée supplémentaire de 3 mois, a confirmé le ministère des Finances à la suite d’une annonce du premier ministre.

Le ministère des Finances a indiqué qu’il introduirait des projets de modification de la loi afin que des employés qui n’étaient pas réguliers en début d’année, y compris les travailleurs saisonniers, soient admissibles au programme.

Justin Trudeau quant à lui, a promis que cette aide destinée à maintenir le lien entre un employeur et ses travailleurs serait rajustée à l’issue des assises avec les représentants des deux tendances.

«Si vous êtes propriétaire d’une entreprise et que vous vous préparez à rouvrir vos portes, cette subvention sera là pour vous et pour vos employés », a déclaré le premier ministre au cours de son point de presse quotidien. Ottawa promet d’examiner le seuil d’admissibilité des pertes limité à 30 % afin qu’il ne soit pas une barrière à la croissance quand les entreprises sont prêtes à reprendre et même à grandir. Toute organisation qui sollicite l’appui du gouvernement dans le cadre des subventions salariales d’urgence doit prouver qu’elle a subi des pertes de revenus de l’ordre de 30 %.

Le premier ministre a admis qu’il préférait cette subvention salariale à la prestation canadienne d’urgence. En effet, la subvention couvre 75 % du salaire jusqu’à concurrence de 847 dollars par semaine alors que la prestation canadienne d’urgence mensuelle est de 2000 dollars.

«Idéalement, on devrait opter pour la subvention à l’emploi, car elle permet de maintenir un lien entre employeur et employé qui sera fort utile lorsque la machine économique se remettra en branle», a expliqué M. Trudeau.

Réagissant à l’autorisation de versement de la prestation canadienne d’urgence aux travailleurs d’Emploi et Développement social Canada, y compris ceux qui ont démissionné ou qui ont été congédiés, le premier ministre a affirmé que « c’était un choix délibéré » de procéder d’abord aux paiements avant d’interpeller ensuite d’éventuels fraudeurs.

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante a salué l’annonce de la prolongation de la subvention salariale d’urgence sur les réseaux sociaux. «C’est une annonce importante et très positive. Il est difficile de dire à quel point ce changement est significatif», peut-on lire dans une publication de son PDG, Dan Kelly sur Twitter.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des