Nouveau site internet pour le Groupement des associations de personnes handicapées du Richelieu-Yamaska

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Nouveau site internet pour le Groupement des associations de personnes handicapées du Richelieu-Yamaska
Un aperçu du nouveau site internet du GAPHRY (Photo : Capture d'écran)

COMMUNAUTÉ. En lien avec la semaine québécoise des personnes handicapées qui se tenait la semaine dernière, le Groupement des associations de personnes handicapées du Richelieu-Yamaska, qui couvre cinq MRC, dont celles de Brome-Missisquoi et de La Haute-Yamaska, fait peau neuve en lançant son nouveau site internet, au gaphry.com, et en se dotant d’un nouveau logo.

«Le projet, qui se nomme Communiquer 2.0, avait pour objectif de revoir tous les modes de communication du GAPHRY, a indiqué la directrice du regroupement dans un message vidéo diffusé jeudi dernier, lors du lancement. C’est grâce au Programme de soutien aux organismes de promotion de l’Office des personnes handicapées du Québec que le GAPHRY a obtenu une subvention de 19 650 $, qui comprenait, entre autres, la réalisation du site actuel.»

Quatre capsules vidéo expliquant les différents outils du site ont aussi été diffusées.

Le formulaire Signaleur d’obstacles a également été mis en ligne, permettant «à toute personne ou à tout organisme de signaler une problématique qu’elle a elle-même vécue ou constatée comme témoin».

«Les personnes ayant des limitations fonctionnelles font souvent face à des refus de service en lien avec un handicap ou rencontrent des obstacles physiques les empêchant d’accéder à un lieu. Grâce à la collaboration de nos membres, en récoltant le plus de données possible sur tout ce qui peut empêcher une personne de participer pleinement à la vie citoyenne, peu importe son handicap ou sa limitation, on peut changer les choses. Le rôle du GAPHRY n’est pas de traiter les plaintes, mais bien de les rapporter au responsable concerné et, ultimement, d’informer les dirigeants et les influencer afin de corriger et améliorer l’accès universel.»

Un répertoire des ressources disponibles pour les intervenants et les personnes handicapées se retrouve aussi sur le site.

Une version adaptée du site internet a également été conçue pour permettre aux personnes qui doivent utiliser un lecteur d’écran pour pallier un handicap visuel d’y accéder.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des