Fin d’une saga: une partie du mont Foster protégée par Corridor appalachien

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Fin d’une saga: une partie du mont Foster protégée par Corridor appalachien
C’est maintenant chose faite: 215 hectares du mont Foster sont protégés à perpétuité. (Photo : Gracieuseté/Corridor appalachien)

CONSERVATION. Corridor appalachien s’est officiellement porté acquéreur d’une partie importante, 215 hectares, du mont Foster, à cheval entre les municipalités de Bolton-Ouest et de Saint-Étienne-de-Bolton pour la protéger à perpétuité. Cet achat met fin à une longue saga entre des promoteurs immobiliers et des acteurs qui souhaitaient protéger les milieux naturels.

«Nous avons travaillé très fort pour obtenir les gains optimaux en matière de conservation, a affirmé la directrice générale de Corridor appalachien, Mélanie Lelièvre. Nous avons également travaillé d’arrache-pied pour boucler le montage financier, et nous souhaitons remercier chaleureusement tous les partenaires, bailleurs de fonds et généreux donateurs qui ont soutenu le projet jusqu’au bout. Ensemble, nous avons remué ciel et terre et nous avons sauvé la montagne!»

«Aussi bien du côté municipal que de notre côté, les compromis qui ont permis la confection du présent projet sont louables puisque le résultat sera concret et permettra l’accès à un grand parc, une grande réserve pour l’ensemble du public, un site unique à son genre, avait déclaré l’an dernier le promoteur Guy Lussier, au moment de la consultation de la population de Bolton-Ouest sur le projet final. L’esprit qui anime Corridor appalachien est une garantie de la protection du site: leur travail et leur dévouement démontrent leur intérêt à conserver des territoires qui feront la fierté des générations.»

Corridor appalachien avait jusqu’à la fin de l’année dernière pour amasser 500 000 $ afin de conclure l’entente.

«Les communautés ont répondu rapidement, généreusement et avec enthousiasme: nous remercions chaleureusement tous ceux qui ont permis la réalisation de ce projet plus grand que nature», a soutenu la présidente du conseil d’administration de Corridor appalachien, Marie-José Auclair.

Au départ, près de 70 lots résidentiels devaient voir le jour sur la montagne, un projet qui «avait soulevé l’ire des citoyens et de Corridor appalachien». Finalement, ce ne seront qu’une vingtaine de terrains qui seront réservés pour des résidences.

Après plusieurs années de débat, Corridor appalachien s’était entendu avec le promoteur en septembre 2018 puis la MRC de Brome-Missisquoi avait émis les certificats de conformité du projet en juin 2019.

«Merci à la Municipalité de Saint-Étienne de Bolton qui a accepté qu’une grande superficie de son territoire soit incluse dans cette aire de conservation et à toute l’équipe de Corridor appalachien ainsi qu’aux propriétaires des terrains. Cependant, je réserve une mention toute spéciale à la population de Bolton-Ouest qui s’est prononcée en faveur de ce magnifique projet que nous célébrons aujourd’hui.», s’est réjoui le maire de Bolton-Ouest, Jacques Drolet.

«L’aboutissement de ce projet est d’une grande importance pour les citoyens de Saint-Étienne-de-Bolton qui ont à cœur la protection de l’environnement exceptionnel qu’est le mont Foster; ils l’ont démontré par leur contribution généreuse au financement du projet, a déclaré de son côté la mairesse de Saint-Étienne-de-Bolton, Michèle Turcotte. Non seulement les citoyens pourront éventuellement continuer de profiter de ce site exceptionnel, mais surtout il sera protégé, et ce, pour toujours.»

Les ministères de l’Environnement provincial et fédéral se sont également impliqués financièrement dans le projet de conservation.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des