5 conseils pour améliorer l’insonorisation de votre maison

5 conseils pour améliorer l’insonorisation de votre maison
91274796-fa2c-4c8e-b6fe-e51e14fc52f2

Que ce soit pour éviter d’entendre les chansons préférées de l’ado qui habite l’unité voisine, les ritournelles du jouet de la petite dernière qui est dans la salle familiale au sous-sol ou pour simplement avoir toute la tranquillité nécessaire pour vous plonger dans la série qui vous captive depuis une semaine, voici 5 conseils pour optimiser l’insonorisation de votre propriété.

1. Bouchez tous les interstices où le son peut s’infiltrer

Étant éphémère, le son peut se faufiler à travers les nombreux trous, fentes et autres fissures d’une demeure. C’est pourquoi il faut porter une attention particulière aux chemins se trouvant près des appareils d’éclairage, des murs, des moulures, des plafonds, des cadres de portes et fenêtres, des interrupteurs et des appareils électroménagers. Les boucher avec du scellant acoustique, selon les recommandations du manufacturier, diminuera les fuites sonores.

2. Changez les portes

Souvent creuses et minces, les portes d’une habitation laissent facilement passer le bruit, même fermées. Pour améliorer l’insonorisation d’une demeure, il est souvent nécessaire d’installer des portes faites de matériaux insonorisants. Le bois lourd et l’acier sont plus chers à l’achat, tandis que le panneau de fibres, celui de particules et le composite comptent pour des options abordables. Pour la porte extérieure, l’installation d’un coupe-son à la jonction de la porte et du cadrage est conseillée.

3. Armez vos murs et vos plafonds contre le son

Il existe de nombreuses solutions pour améliorer l’insonorisation d’une pièce. L’installation de cloisons sèches, sous forme de panneaux de gypse ou de plaques de plâtre acoustiques, est une option. Il existe aussi des panneaux acoustiques spécialement conçus à cet effet, permettant de diminuer le bruit transmis par les murs. Au niveau du plafond, il est conseillé d’insérer un isolant entre les solives de plancher, puis de visser une double épaisseur de panneaux de gypse. On termine le tout avec l’application d’un scellant acoustique.

4. Réduisez les bruits du plancher

Des planchers qui craquent, un escalier qui vibre… Le son sera décidément de la partie! L’idée est de détacher le plancher du bâtiment, en installant un sous-plancher non cloué et non vissé, qui agira à titre de membrane acoustique par exemple. Un tapis peut aussi amoindrir les bruits et les vibrations. Plus le revêtement est dur, moins il est insonorisé.

5. Contrôlez les bruits ambiants

Sans qu’on ne s’en rende compte, notre maison est bruyante au quotidien, même si personne n’est présent! Que ce soit le système de chauffage ou de climatisation qui entre en fonction, ou les électroménagers qui travaillent, il est possible de réduire leur pollution sonore. Au niveau du chauffage, des matériaux qui absorbent le bruit peuvent être ajoutés afin de réduire le grondement de la fournaise. En espaçant le réfrigérateur du mur, le bruit généré risque moins d’être amplifié. Même chose au niveau de la laveuse et de la sécheuse, qui seront plus silencieuses si elles ne sont pas directement déposées sur le plancher. En ce sens, un caoutchouc ou un liège peuvent servir d’écran.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des