L’ARIYA- Un premier VUS électrique chez Nissan

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
L’ARIYA- Un premier VUS électrique chez Nissan

Voilà une nouvelle qui va en réjouir plus d’un. Après la Leaf qui a ouvert la route, Nissan a présenté hier, en direct de ses bureaux de Yokohama son premier VUS tout électrique l’Ariya qui va à son tour écrire un nouveau chapitre dans l’histoire de la marque. Présenté sous forme de concept au plus récent Salon de l’auto de Tokyo en octobre 2019, l’Ariya arrivera au Japon à l’été 2021 et chez nous vers la fin de l’an prochain comme modèle 2022.

Près de 500 km d’autonomie

Lors de sa conférence de presse, Nissan a annoncé une autonomie de 482 km pour la version 2RM à mobilité étendue. Les concepteurs voient les possibilités de design à la hausse avec un modèle 100 % électrique et habille l’Ariya avec une robe d’avant-garde. Nissan a aussi profité de ce nouveau modèle pour refaire son logo qui va se retrouver en premier sur l’Ariya, il sera éclairé de 20 lumières à DEL sur les modèles électriques pour souligner les 20 ans entre le nouveau et l’ancien logo. Les acheteurs auront le choix entre un modèle à deux ou quatre roues motrices qui viennent avec des options de tailles de batteries de 63 ou 87 kWh. Les modèles Ariya à double moteur électrique et à traction intégrale sont équipés de la technologie de contrôle des roues la plus avancée de Nissan, e-4ORCE. En plus d’optimiser l’allocation du couple avant et arrière, le système applique une commande de freinage indépendante à chacune des quatre roues pour maximiser la force de virage générée par chacune d’elles. Cela permet d’obtenir des virages qui suivent fidèlement les indications du conducteur avec un minimum de réglages de la direction.

Intérieur futuriste

Construit sur une plateforme conçue pour les modèles électriques, l’Ariya maximise l’espace intérieur dans une atmosphère zen propre à la méditation japonaise. Le plancher plat permet d’installer la batterie à la base du châssis — et les sièges Zero Gravity à profil mince — offrent un grand espace pour les jambes et facilitent l’interaction entre les passagers des sièges avant et arrière. Le tableau de bord minimaliste s’harmonise parfaitement avec la forme de l’habitacle et les transitions vers les portes. Il est dépourvu des boutons et interrupteurs que l’on trouve dans les véhicules classiques. Les fonctions principales de climatisation sont intégrées dans le tableau de bord central en bois sous la forme d’interrupteurs haptiques capacitifs qui offrent la même sensation que les interrupteurs mécaniques en vibrant lorsqu’on les touche. Nous n’avons pas encore fait l’essai de ce modèle, mais cette formule ne s’est pas avérée très heureuse dans la majorité des véhicules que nous avons essayé à ce jour. Sous le centre du tableau de bord se trouve une boîte de rangement centrale et un plateau rabattable. La conception innovante de la table coulissante transforme l’espace de la cabine en un bureau mobile ou en une table de pique-nique mobile.La console centrale réglable peut être déplacée selon les préférences personnelles du conducteur et sauvegardée dans le profil du conducteur pour un ajustement automatique lors de futures sorties.

Les passagers arrière bénéficient d’un espace généreux pour la tête et les jambes, le plancher plat de la cabine leur permettant de croiser facilement les jambes et de se détendre. Des accents et des ornements sont placés dans l’espace arrière pour donner à tous la même impression de sophistication et de confort. Les sièges avant aux lignes épurées sont positionnés de manière à masquer le pilier B, offrant ainsi aux occupants une vue panoramique vers l’extérieur.

Nissan annonce aussi le Pro-Pilot 2.0, la plus récente version de sa conduite semi-autonome et le Nissan Safety shield 360 qui compte sur six aides à la conduite électronique. Le véhicule comprend également Amazon Alexa qui peut faire jouer de la musique, passer des appels, écouter des livres audio, contrôler des appareils domestiques intelligents, et bien plus encore, grâce à de simples commandes vocales. Les deux systèmes fonctionnent main dans la main pour offrir une expérience utilisateur personnalisée et transparente, que ce soit pendant un trajet quotidien ou un week-end.

Ariya sera également doté de la norme sans fil Apple CarPlay® et Android Auto™ . L’interface d’affichage de connectivité comprend un moniteur d’instrument de 12,3 pouces et un écran central de 12,3 pouces le long d’un même horizon. En affichant plusieurs facettes d’information sur un seul plan horizontal, les informations peuvent être rapidement digérées. Les deux affichages sont orientés en forme de vague pour que les informations importantes sur le véhicule, telles que les informations sur la batterie, la portée et la navigation, puissent être facilement atteintes et parcourues par simple glissement.

 

Voilà une nouvelle qui va en réjouir plus d’un. Après la Leaf qui a ouvert la route, Nissan a présenté hier, en direct de ses bureaux de Yokohama son premier VUS tout électrique l’Ariya qui va à son tour écrire un nouveau chapitre dans l’histoire de la marque. Présenté sous forme de concept au plus récent Salon de l’auto de Tokyo en octobre 2019, l’Ariya arrivera au Japon à l’été 2021 et chez nous vers la fin de l’an prochain comme modèle 2022.

Près de 500 km d’autonomie

Lors de sa conférence de presse, Nissan a annoncé une autonomie de 482 km pour la version 2RM à mobilité étendue. Les concepteurs voient les possibilités de design à la hausse avec un modèle 100 % électrique et habille l’Ariya avec une robe d’avant-garde. Nissan a aussi profité de ce nouveau modèle pour refaire son logo qui va se retrouver en premier sur l’Ariya, il sera éclairé de 20 lumières à DEL sur les modèles électriques pour souligner les 20 ans entre le nouveau et l’ancien logo. Les acheteurs auront le choix entre un modèle à deux ou quatre roues motrices qui viennent avec un moteur de 63 ou 87 kWh. Les modèles Ariya à double moteur électrique et à traction intégrale sont équipés de la technologie de contrôle des roues la plus avancée de Nissan, e-4ORCE. En plus d’optimiser l’allocation du couple avant et arrière, le système applique une commande de freinage indépendante à chacune des quatre roues pour maximiser la force de virage générée par chacune d’elles. Cela permet d’obtenir des virages qui suivent fidèlement les indications du conducteur avec un minimum de réglages de la direction.

Intérieur futuriste

Construit sur une plateforme conçue pour les modèles électriques, l’Ariya maximise l’espace intérieur dans une atmosphère zen propre à la méditation japonaise. Le plancher plat permet d’installer la batterie à la base du châssis — et les sièges Zero Gravity à profil mince — offrent un grand espace pour les jambes et facilitent l’interaction entre les passagers des sièges avant et arrière. Le tableau de bord minimaliste s’harmonise parfaitement avec la forme de l’habitacle et les transitions vers les portes. Il est dépourvu des boutons et interrupteurs que l’on trouve dans les véhicules classiques. Les fonctions principales de climatisation sont intégrées dans le tableau de bord central en bois sous la forme d’interrupteurs haptiques capacitifs qui offrent la même sensation que les interrupteurs mécaniques en vibrant lorsqu’on les touche. Nous n’avons pas encore fait l’essai de ce modèle, mais cette formule ne s’est pas avérée très heureuse dans la majorité des véhicules que nous avons essayé à ce jour. Sous le centre du tableau de bord se trouve une boîte de rangement centrale et un plateau rabattable. La conception innovante de la table coulissante transforme l’espace de la cabine en un bureau mobile ou en une table de pique-nique mobile.La console centrale réglable peut être déplacée selon les préférences personnelles du conducteur et sauvegardée dans le profil du conducteur pour un ajustement automatique lors de futures sorties.

Les passagers arrière bénéficient d’un espace généreux pour la tête et les jambes, le plancher plat de la cabine leur permettant de croiser facilement les jambes et de se détendre. Des accents et des ornements sont placés dans l’espace arrière pour donner à tous la même impression de sophistication et de confort. Les sièges avant aux lignes épurées sont positionnés de manière à masquer le pilier B, offrant ainsi aux occupants une vue panoramique vers l’extérieur.

Nissan annonce aussi le Pro-Pilot 2.0, la plus récente version de sa conduite semi-autonome et le Nissan Safety shield 360 qui compte sur six aides à la conduite électronique. Le véhicule comprend également Amazon Alexa qui peut faire jouer de la musique, passer des appels, écouter des livres audio, contrôler des appareils domestiques intelligents, et bien plus encore, grâce à de simples commandes vocales. Les deux systèmes fonctionnent main dans la main pour offrir une expérience utilisateur personnalisée et transparente, que ce soit pendant un trajet quotidien ou un week-end.

Ariya sera également doté de la norme sans fil Apple CarPlay® et Android Auto™
L’interface d’affichage de connectivité comprend un moniteur d’instrument de 12,3 pouces et un écran central de 12,3 pouces le long d’un même horizon. En affichant plusieurs facettes d’information sur un seul plan horizontal, les informations peuvent être rapidement digérées. Les deux affichages sont orientés en forme de vague pour que les informations importantes sur le véhicule, telles que les informations sur la batterie, la portée et la navigation, puissent être facilement atteintes et parcourues par simple glissement.

 

L’article L’ARIYA- Un premier VUS électrique chez Nissan est apparu en premier sur Benoit Charette.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des