Gouverneurs de Massey-Vanier: David Lapierre apprécie son nouveau défi

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Gouverneurs de Massey-Vanier: David Lapierre apprécie son nouveau défi
Le responsable du programme de hockey des Gouverneurs de l’école Massey-Vanier dirige également les Bisons de Granby dans la Ligue de hockey senior AAA du Québec. (Photo : Le Guide - archives)

HOCKEY. Diriger le programme de hockey de l’école secondaire Massey-Vanier n’était pas vraiment dans les plans de l’entraîneur-chef des Bisons de Granby, David Lapierre. Mais une question de circonstances a fait en sorte qu’il a accepté d’embarquer dans l’aventure et de relever ce nouveau défi.

«Les choses ont évolué rapidement en quelques jours seulement, admet le principal intéressé. On m’a demandé si j’avais de l’intérêt à diriger un programme de hockey et c’était celui de Massey-Vanier. Mon partenaire d’affaires, Christian Roy, a rempli un formulaire. Finalement, […] il a gagné [l’appel d’offres]. Dans cette situation-là, je me suis retrouvé un peu pris dans l’engrenage. Je ne pouvais pas faire demi-tour.  Il fallait que je me lance dans l’aventure parce que je lui avais dit que ça m’intéressait.»

David Lapierre a donc accepté son nouveau rôle avec positivisme. Pour l’instant, il apprécie son nouveau défi et il se sent choyé de pouvoir poursuivre son parcours de hockey avec les Gouverneurs de l’école Massey-Vanier. Depuis son entrée en poste, il n’a pas arrêté les préparatifs, surtout dans le contexte actuel de la pandémie.

«C’est sûr que présentement, il y a beaucoup de dossiers à gérer, surtout en période de COVID, affirme celui qui a déjà œuvré avec les Huskies de Rouyn-Noranda. L’aspect santé est vraiment dominant au sein du hockey mineur. On a beaucoup de dossiers, beaucoup de suivi à faire. Par la suite, on a géré nos camps d’entraînement qui se sont vraiment très bien déroulés. Ça a bien été. On avait quand même du personnel d’expérience qui évaluait nos jeunes joueurs.»

Le programme que dirige David Lapierre peut également compter sur du personnel d’expérience en Gilles Lapierre, Norman Flynn ou bien François Borduas.

«On a mis un bon staff en place, se réjouit David Lapierre. On a des gens compétents pour évaluer nos jeunes et savoir quoi travailler avec eux.  C’est vraiment motivant et ça annonce de belles choses en perspective.»

Celui qui s’occupait jusqu’à tout récemment du programme de l’école De Mortagne à Boucherville souhaite maintenant transposer ses connaissances avec les Gouverneurs pour développer de bons individus.

«C’est des jeunes qu’on forme pour la société de demain, relate David Lapierre.  On forme des individus avant même de former des joueurs de hockey. Ensuite, on les développe du mieux qu’on peut à travers notre passion qui est le hockey. On leur donne le maximum d’outils pour les aider à se développer.»

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des