Québec investit 20 M$ pour une nouvelle école primaire à Cowansville

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Québec investit 20 M$ pour une nouvelle école primaire à Cowansville
La mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard, la députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, et le directeur général du Centre de services scolaire du Val-des-Cerfs, Eric Racine (Photo : Gracieuseté)

ÉDUCATION. Cowansville aura une nouvelle école primaire pour la rentrée scolaire 2022-23. La députée de Brome-Missisquoi et ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, en a fait l’annonce lundi.

Ce sera 16 nouvelles classes qui seront créées, deux par niveau incluant deux maternelles 4 ans et deux maternelles 5 ans, pour environ 330 élèves.

«Je suis très heureuse d’annoncer la construction à Cowansville d’une belle école, sécuritaire, moderne et stimulante tant pour les élèves que pour leurs enseignants, a affirmé Mme Charest. Je suis également très fière de voir notre gouvernement démontrer de manière concrète l’importance qu’il accorde à l’éducation, à la famille et aux enfants.»

«Nous sommes fiers de contribuer à ce beau projet pour répondre aux besoins de nos jeunes Cowansvillois, a déclaré de son côté la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard. Une nouvelle école primaire, c’est précieux pour une société et d’autant plus pour une municipalité. Offrir de nouvelles installations et autant de places pour les élèves démontre le dynamisme de Cowansville, l’augmentation du nombre de jeunes familles et surtout que nous avons de la relève citoyenne!»

Selon le directeur général du Centre de services scolaire du Val-des-Cerfs, Eric Racine, ça faisait déjà un petit bout de temps que Val-des-Cerfs regardait les besoins du secteur de Cowansville croître. L’an dernier, la Commission scolaire avait fait une demande à Québec pour la création de quatre nouvelles écoles, dont deux qui ont été annoncées à Granby il y a deux semaines.

«Juste pour l’année prochaine, j’ai déjà un besoin d’autour de sept classes [dans le secteur de Cowansville, qui inclut également Bromont, Dunham, Frelighsburg, Lac-Brome et Sutton], a indiqué M. Racine. Avec l’avènement des maternelles 4 ans qui vont devenir paramétriques partout sur le territoire, il est clair que le secteur de Cowansville avait grand besoin d’ajout d’espaces. C’est le secteur complet qu’on a regardé et c’était vraiment à Cowansville que les besoins étaient beaucoup plus criants, c’est pour ça que l’école va voir le jour à Cowansville. On a remis en fonction cette année, et un peu l’année passée, le pavillon JBH Larocque. Ça démontrait d’autant plus les besoins. On est bien content de pouvoir compter sur ces places-là.»

Le secteur exact de Cowansville où se situera la nouvelle école n’a pas encore été défini.

«Quand on regarde nos données démographiques à nous, il y a certains coins qu’on pressent, a souligné M. Racine. Par contre, il y aura déjà des rencontres, la semaine prochaine, prévu avec la mairesse et le [directeur général de la Ville de Cowansville, Claude Lalonde] pour voir les disponibilités de terrains versus nos besoins. On va sûrement trouver une situation de compromis pour s’assurer que tout le monde est satisfait de la localisation de la future école.»

Étapes

Un comité de sélection pour les professionnels qui seront chargés du dossier a été mis en place la semaine dernière.

«Il va siéger bientôt pour sélectionner les professionnels qui vont être au dossier, a expliqué Eric Racine. Ensuite, quand on aura fait l’évaluation, on va lancer un appel d’offres pour débuter. Le cycle complet prend entre 18 et 24 mois. On est dans les temps pour une ouverture à la rentrée scolaire d’août 2022. On a à peu près pour six mois de plans et devis, puis la première pelletée de terre et on en a pour environ douze mois de construction.»

Architecture

L’école sera construite en fonction de la nouvelle vision gouvernementale pour ce qui a trait à la construction, l’agrandissement et la rénovation des écoles.

«On parle de fenestration plus grande, d’aires communes, de déplacements qui sont plus adéquats, de sorties extérieures qui permettent plusieurs types d’utilisation, de plusieurs modèles de bibliothèques, de classes plus grandes qui permettent d’avoir de l’enseignement flexible, en plus d’avoir l’intégration de matériaux nobles comme le bois et locaux comme l’aluminium, a expliqué Eric Racine. Pour nous, ce sera notre quatrième école qu’on va livrer pour septembre 2022, parce qu’on a déjà le lab-école qui est en production en ce moment, dont la première pelletée de terre viendra sous peu. Toute la philosophie derrière le lab-école allait déjà dans ce sens-là. Le guide des normes des nouvelles écoles gouvernemental est pas mal en lien avec ça.»

Val-des-Cerfs avait également fait une demande de nouvelle école dans le secteur de Farnham, qui devient du coup une priorité avec les annonces de Granby et de Cowansville. Questionné à savoir si une nouvelle école primaire à Bromont pourrait être dans les plans, Eric Racine a souligné que ce n’était pas le cas dans un futur immédiat.

«Ce n’est pas dans les cartons pour tout de suite, a-t-il indiqué. Mon prochain secteur pour lequel je vais avoir un besoin criant, et c’était le but de ma quatrième demande, c’est plus dans le secteur de Farnham. C’est là en ce moment que je vois une surpopulation sur le terrain et je vois des besoins grandissants pour les prochaines années. Ensuite de ça, une fois qu’on aura réussi à régler les problèmes de surpopulation à Cowansville, à Farnham, Bromont devrait à ce moment-là fort probablement une priorité.»

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des