Les ravageurs du printemps

Les ravageurs du printemps

Transformer une partie de votre cour en jardin ou en potager est une excellente façon de l’embellir ou même de joindre l’utile à l’agréable que ce soit en plantant des fruits, des légumes ou des herbes qui finiront dans votre assiette ou que ce soit en choisissant des plantes qui offriront un écosystème agréable pour les insectes et les animaux de votre secteur. Qui n’a jamais rêvé de prendre son café matinal accompagné du chant des oiseaux ou de regarder ses enfants s’extasier devant un papillon. Cette vision idyllique a cependant un côté maléfique. Bon peut-être pas maléfique, mais la nature est un système ouvert et il est impossible de contrôler de façon hermétique quels animaux ou insectes entreront ou non dans votre cour ni en quelle quantité.

 

Qui sont les ravageurs?

Les ravageurs sont des animaux qui causent des ravages dans les cultures. Seules les espèces qui se retrouvent en groupes assez nombreux pour causer des pertes économiques significatives dans les cultures méritent le nom de ravageuses. Mais, selon la grandeur de votre jardin ou de votre potager, leur nombre n’aura pas besoin d’atteindre des sommets pour ruiner tous vos efforts d’embellissement.

Parmi les espèces ravageuses, on retrouve des mammifères (mulot, rat, taupe, etc.), des oiseaux, des mollusques (limaces, escargots), des vers, des insectes, etc.

 

Quels dommages peuvent-ils causer?

Toutes les parties des plantes peuvent être l’objet de l’alimentation des ravageurs, dépendamment des espèces : feuilles, tiges, bourgeons, écorces, bois, racines, fleurs, fruits, graines. Le principal dommage causé par les ravageurs est la destruction de votre jardin ou la disparition des légumes de votre potager ruinant ainsi tous vos efforts et vous empêchant de profiter du fruit de vos labeurs.

 

Comment organiser la lutte contre les ravageurs?

La lutte commence dès le printemps, dès l’instant de la conception de votre cour. Le choix de chaque végétal que vous y planterez pourra être décisif. Au-delà de leur façade esthétique, les végétaux ont surtout un rôle à jouer dans les écosystèmes, ils servent de nourriture à certains animaux ou insectes, en font fuir d’autres, peuvent se nuire en eux ou s’entraider. Certaines plantes ou combinaisons de plantes attireront certaines espèces de ravageurs. D’autres limiteront leur présence.

Donc le choix de vos végétaux et l’organisation de leur emplacement sont déjà le début d’une lutte préventive contre les ravageurs. Le début, parce qu’elle ne suffit pas. Il vous faudra ensuite garder un œil sur vos plantes, les inspecter pour détecter l’apparition des premiers individus de ravageurs. Puisque c’est le nombre qui rend les espèces ravageuses particulièrement détestables, agir aux premiers signes d’apparition simplifiera de beaucoup de votre tâche. Vous devrez alors vous départir de tous les plants infester, traquer les ravageurs (s’il est facile de se débarrasser de ceux qui vivent directement la plante qui les nourrit, d’autres, comme les mammifères, sont plus difficiles à déloger). Si votre problème persiste ou s’aggrave, peut-être vous faudra-t-il faire appel à un service d’extermination professionnel.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments