Abercorn: l’église Saint-Simon passe à des intérêts privés

Par Xavier Demers
Abercorn: l’église Saint-Simon passe à des intérêts privés
L’église a officiellement été vendue dans les derniers jours. (Photo : Le Guide - archives)

PATRIMOINE. Plus de quatre mois après avoir été mise en vente par le Diocèse de Saint-Hyacinthe, l’église Saint-Simon d’Abercorn a été vendue à un acheteur privé.

Selon le président de la fabrique de Saint-Simon, Benoît van Caloen, le projet de centre communautaire, qui avait fait couler beaucoup d’encre cet été, reste d’actualité.

«Pour le moment, ils cherchent à en faire un centre communautaire, mais il y a beaucoup d’obstacles à ça, a affirmé M. van Caloen. S’ils veulent en faire un lieu public, il faut qu’ils installent des toilettes, un système anti-incendie, des toilettes accessibles pour les personnes à mobilité réduite, etc.»

L’église a été désacralisée dimanche dernier. En raison de la pandémie, ce sont 25 personnes qui se sont déplacées, le maximum autorisé par la Direction de la santé publique.

«La paroisse est fusionnée avec celle de Saint-André à Sutton, a expliqué M. van Caloen. La paroisse est transférée là-bas, il a juste la bâtisse qui ferme.»

Le président de la fabrique, qui en était à son troisième mandat, n’a pas caché sa déception que l’église soit vendue à des intérêts privés.

«Depuis cinq ans, nous avons essayé de faire une fiducie d’utilité sociale et chercher différentes solutions pour la retourner à la communauté et d’en faire une salle communautaire, mais il n’y a rien qui a débouché. L’évêché a décidé de la vendre au privé. Je dirais qu’on est chanceux si l’acheteur arrive à en faire une salle communautaire. Si c’est le cas, on aura atteint notre objectif.»

Histoire de l’église

La construction de l’église Saint-Simon a débuté en 1865.

«Ça a été une église anglicane d’abord, a relaté Benoît van Caloen, qui a été président de la Fabrique pendant près de 10 ans. Elle a été vendue aux catholiques quand ils ont construit leur autre église dans les années 20. Ça a d’abord été une chapelle de Sutton. On retourne un peu aux origines.»

Centre communautaire

Le projet de centre communautaire avait causé une division au sein du conseil municipal d’Abercorn.

Si des conseillers et le maire se sont prononcés pour le projet, d’autres avaient argué que la municipalité ne compte que sur une population de 400 personnes et ne pourrait pas soutenir un tel projet.

Le montage financier avait également été critiqué.

Selon une étude commandée par l’Association de la culture et du patrimoine d’Abercorn, le sommaire des coûts budgétaires des corrections, de la remise à niveau et des frais d’exploitation pour l’église Saint-Simon s’élève à 594 000 $, un montant actualisé sur cinq ans incluant une somme de contingence de 15 %.

«Les gens sont un peu craintifs devant la charge financière que ça pourrait représenter, soutient Benoît van Caloen. Par ailleurs, à Abercorn, il n’y a pas vraiment de salle communautaire. Ça pourrait répondre à un besoin.»

Le Journal Le Guide a tenté de joindre le nouveau propriétaire de l’église, Pierre Bernier, sans succès.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments