Massey-Vanier n’oublie pas les anciens combattants

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Massey-Vanier n’oublie pas les anciens combattants
Deux élèves de 4e secondaire, Arianne Lamarche et Julia Boucher-St-Martin, lors du jour du Souvenir à l’école secondaire Massey-Vanier (Photo : Option journalisme Massey-Vanier – Alexya Lefebvre et Angélie Noiseux)

SOUVENIR. Des élèves de l’école secondaire Massey-Vanier ont pu assister à des visioconférences en lien avec la commémoration de la semaine des anciens combattants.

La pandémie a transformé la traditionnelle commémoration du jour du Souvenir des élèves en 4e secondaire par trois visioconférences. Les élèves d’histoire de 4e et 5e secondaires de l’enseignante Johanne Allard ont également pu rencontrer le caporal David Favreau lors d’une conférence en personne.

Le capl Favreau du 2e Groupe de patrouille des Rangers canadiens de Saint-Jean-sur-Richelieu a présenté les enjeux de la mission à laquelle il a participé en Afghanistan en 2009. Il a expliqué aux élèves des classes de Mme Allard ce qu’était son travail sur le terrain, accompagné de photos qu’il a prises lui-même à Kandahar.

Le président de la Légion royale canadienne de Cowansville filiale 99, le matelot de première classe et commandant adjoint du district 9, Robert Bouthot, a livré une conférence par vidéo durant laquelle il a expliqué son rôle ainsi que de l’importance de la campagne du coquelicot.

Une ancienne élève de Massey-Vanier, aujourd’hui élève officier des blindés au Collège royal de Saint-Jean-sur-Richelieu, Nao Dion-Barré, a raconté ce qui l’a menée à devenir militaire, son expérience au collège militaire ainsi que de l’importance de la semaine des anciens combattants.

De son côté, la responsable du programme des guides du musée au Centre Juno Beach en Normandie, Catherine Quintal, originaire de la région, a raconté son parcours qui l’a dirigée vers cet emploi situé sur l’un des lieux du débarquement des soldats canadiens en Normandie en juin 1944.

Lors du jour du Souvenir, le 11 novembre, tous les élèves de l’école étaient invités à porter fièrement le coquelicot et à tenir une minute de silence à la mémoire des soldats canadiens et des anciens combattants.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments