Brome-Missisquoi a valorisé 8700 tonnes de résidus grâce à la symbiose industrielle

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Brome-Missisquoi a valorisé 8700 tonnes de résidus grâce à la symbiose industrielle
Les résidus de certaines entreprises sont utilisés comme matières premières par d’autres entreprises. (Photo : Gracieuseté: cttei.com)

AFFAIRES. Le programme de symbiose industrielle initié par le CLD de Brome-Missisquoi porte fruit.

Les responsables ont dénombré 900 échanges de produits et services en six ans, lesquels ont permis de valoriser 8700 tonnes métriques de matières premières, de réaliser des économies de 1,7 M$ et d’éviter la production de 10 600 tonnes de gaz à effet de serre

«Notre symbiose, implantée en 2014, est toujours considérée comme l’une des plus performantes au Québec. Grâce à cette formule, les résidus de certaines entreprises obtiennent une seconde vie et sont utilisés comme matières premières par d’autres entreprises», rappelle Oriana Familiar, coordonnatrice du service de gestion environnementale du CLD de Brome-Missisquoi et instigatrice du programme.

Le CLD n’entend pas s’arrêter là et travaille actuellement à un projet de collaboration avec Granby Industriel et la MRC de la Haute-Yamaska qui lui permettrait d’avoir accès à un bassin d’entreprises plus important et plus diversifié.

Cohabitation vélos-tracteurs

Divers outils de communication sont actuellement déployés dans les municipalités de Brome-Missisquoi dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur la cohabitation des producteurs agricoles et des résidants des secteurs ruraux. De l’information sera notamment publiée à l’intérieur des infolettres et des bulletins municipaux ainsi que sur les médias sociaux.

Pour répondre aux inquiétudes des membres du syndicat local de l’Union des producteurs agricoles concernant l’augmentation importante du nombre de cyclistes dans les campagnes, la MRC de Brome-Missisquoi propose par ailleurs que la campagne «Partageons la route», effectuée en collaboration avec la Sûreté du Québec et qui sera de retour en 2021, puisse mettre l’emphase sur les enjeux de cohabitation des vélos et de la machinerie agricole.

Parachèvement de l’autoroute 35

La MRC de Brome-Missisquoi demande au ministère des Transports du Québec, principal maître d’œuvre dans le dossier du prolongement de l’autoroute 35 jusqu’à la frontière canado-américaine, de prévoir des normes de sécurité pour la construction près des villages, d’assurer un bon entretien des routes municipales, de prévoir des détours adaptés aux plaines inondables et d’aviser les municipalités de Pike River et de Saint-Armand des travaux qui seront effectués dans le cadre de la phase III-B du projet.

Le conseil des maires souhaite également que l’accès aux terres agricoles soit adéquat et sécuritaire durant et après les travaux.

Guichet unique pour les entreprises

Le gouvernement du Québec débloque 97,5 M$ sur cinq ans afin de permettre aux MRC de s’adjoindre de nouvelles ressources pour accompagner les entreprises.

Chaque MRC disposera d’un budget de 900 000$ (100 000 $ pour l’an 1 et 200 000 $ pour chacune des quatre années suivantes) lui permettant de recruter deux conseillers en développement économique.

«Le processus d’embauche est déjà en cours. Nous avons reçu 52 curriculum vitae et présélectionné une quinzaine de candidats pour des entrevues les 13 et 14 janvier. Les deux nouveaux employés devraient entrer en fonction au début de février», résume Denis Beauchamp, directeur du développement économique au CLD de Brome-Missisquoi.

Comités consultatifs du CLD

Le CLD de Brome-Missisquoi dévoile l’identité des présidents de ses cinq comités consultatifs. Il s’agit de Nadya Baron, responsable du marketing chez Mont Sutton, (tourisme), Hélène Bernier, directrice des comptes commerciaux et industriels chez Desjardins Haut-Richelieu-Yamaska (investissement commun), Rachel Mahannah, productrice agricole de Brigham (agroalimentaire), Jérémy Joyal-Deslandes, comptable professionnel agréé (économie sociale) et Louise Herbert, responsable de la qualité et de l’environnement chez Omya (développement durable).

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments