Max Parrot rafle l’or en Coupe du monde

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Max Parrot rafle l’or en Coupe du monde
Max Parrot a mis la main sur une médaille d’or à la Coupe du monde de Kreischberg, plus de 10 mois après sa dernière compétition internationale. (Photo : Gracieuseté/Vincent Éthier - Comité olympique canadien)

SURF DES NEIGES. Le planchiste bromontois Max Parrot a ajouté une autre médaille d’or à son impressionnant palmarès, terminant sur la première marche du podium de l’épreuve du Big Air lors de la Coupe du monde de Kreischberg, en Autriche, plus tôt en janvier.

C’était la première compétition de Parrot depuis les X Games de Norvège en mars 2020, où il avait, entre autres, remporté l’épreuve de slopestyle.

«Ça faisait un bout, plus de 10 mois! a affirmé le planchiste de 26 ans à Sportcom. Juste de pouvoir commencer la saison et d’avoir des compétitions, je suis vraiment content. De finir avec une victoire en plus et qu’elle compte dans le processus de qualification olympique, ça représente beaucoup pour moi.»

Premier au terme des qualifications avec 167,60 points, Parrot a continué sur sa lancée, terminant la compétition avec 165 points, un de plus que son plus proche poursuivant, le Suédois Sven Thorgren. Le Norvégien Mons Roisland a complété le podium avec une récolte de 163,20 points.

Si les résultats finaux sont intéressants pour Parrot, la finale n’a pas été si simple, à en croire le Bromontois.

Son premier essai n’était pas à la hauteur de ses attentes alors que les juges lui ont octroyé un pointage de 80,20 points, ce qui le plaçait au troisième rang.

«J’aurais pu avoir un meilleur pointage avec ma manœuvre, mais je n’allais pas assez vite et je n’ai pas atterri assez loin», a-t-il expliqué.

À son deuxième essai, Parrot a essayé de compléter un frontside 1620 triple cork, sans succès. Puisque le classement est déterminé en fonction des deux meilleurs essais sur trois, le Bromontois se devait d’exceller à son dernier saut.

Il n’a pas raté sa chance. Les juges lui ont accordé un pointage de 84,80, tout juste assez pour se hisser au haut du podium.

«Je savais que je devais vraiment aller plus vite pour atterrir plus loin et j’ai réussi, a déclaré le planchiste. Je suis vraiment content, c’est une manœuvre qui n’est pas évidente, mais ça m’a permis de gagner le premier événement de l’année. Ça part sur une bonne note et j’espère continuer ainsi.»

Il s’agit de sa huitième victoire en coupe du monde, sa sixième à l’épreuve du big air.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments