Le registre pour le projet du centre-ville se tiendra par correspondance

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Le registre pour le projet du centre-ville se tiendra par correspondance
Une image vue des airs du projet du Groupe Samson. (Photo : Gracieuseté/Groupe Samson)

DÉVELOPPEMENT. Alors prévu pour la fin mars 2020, le registre concernant le projet de revitalisation du centre-ville de Cowansville du Groupe Samson refait surface. Le projet, qui consiste en la construction de cinq bâtiments résidentiels de huit étages habitables et la création de 300 logements sur le talus entre le stationnement du Centre commercial Domaine du Parc et le boulevard de Dieppe, avait été mis sur pause après que des citoyens avaient forcé la tenue d’un registre, lui également mis sur la glace, en raison de la pandémie.

Les élus de la Ville de Cowansville ont adopté lundi une résolution lors d’une séance du conseil municipal pour aller de l’avant avec le registre, qui se tiendra par correspondance, étant donné la situation sanitaire.

Les détails concernant le registre seront publiés dans un avis public, qui sera diffusé la semaine prochaine.

La Ville avait d’abord décidé, en mars 2020, de suspendre la tenue du registre le temps que les procédures habituelles soient autorisées par la Santé publique. Le ministère de la Santé et des Services sociaux avait toutefois autorisé via un arrêté ministériel que les municipalités aillent de l’avant pour les processus d’approbation référendaire, dont les tenues de registre.

«En regardant la situation sanitaire actuelle, il est difficile de prévoir un retour à la normale, a expliqué la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard, concernant la décision de reprendre le processus. Nous souhaitions suivre les procédures habituelles, mais puisque cela n’est pas possible, nous tiendrons un registre par correspondance, comme le suggère le gouvernement dans ces circonstances particulières. Il ne fait aucun doute que c’est un projet important pour la municipalité et ses citoyens.»

Le projet avait causé beaucoup de remous au début de l’année dernière. Des citoyens avaient alors critiqué l’impact sur la circulation, le nombre d’étages que les tours auraient, l’absence de logements abordables dans le projet et des problématiques possibles concernant le stationnement dans le secteur.

Sondage

La Ville de Cowansville a profité de la dernière année pour commander un sondage auprès de la firme Léger pour sonder le pouls de sa population.

Selon le sondage, dont les résultats sont disponibles sur le site internet de la Ville, 57 % des répondants se sont déclarés «tout à fait favorables» ou «plutôt favorables» au projet immobilier au centre-ville. À l’opposé, 35 % se sont prononcés contre le projet. 8 % des répondants se sont abstenus.

Le sondage a également demandé aux répondants pourquoi ils étaient pour ou contre le projet. Ceux qui sont en faveur ont notamment souligné que le projet contribuerait au dynamisme du centre-ville (60 % des gens en faveur) et au dynamisme du centre commercial (56 %).

Les opposants au projet ont quant à eux majoritairement indiqué que la hauteur du projet posait problème (70 % des gens en défaveur).

Le sondage a été réalisé en juin auprès de 300 répondants, des citoyens de Cowansville qui peuvent s’exprimer en français et joints sur une ligne téléphonique fixe. Selon la méthodologie, la marge d’erreur est de plus ou moins 5,7 %, 19 fois sur 20.

Modifications au projet

À la suite des résultats du sondage, la Ville a demandé au promoteur de retourner à la table à dessin afin de voir s’il était possible de réduire le nombre d’étages à six habitables, n’incluant pas les deux étages de stationnement intérieur.

L’esquisse des plans du projet réduit à six étages habitables présenté à la Ville de Cowansville, qui a finalement été laissé de côté. (Photo: Gracieuseté/Groupe Samson)

Après avoir reçu des esquisses d’un nouveau plan, Cowansville a décidé de continuer avec le premier projet de huit étages, évoquant l’impact «important sur l’aspect visuel du projet, créant alors un seul immeuble imposant».

«Il était important pour nous d’avoir le pouls de la population, a indiqué la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard. Nous voulions évaluer la possibilité de diminuer la hauteur des bâtiments de huit à six étages habitables. Quand nous avons vu que les espaces verts devaient être retirés complètement entre les bâtiments afin de rentabiliser le projet et compenser la perte de deux étages, nous avons décidé de poursuivre avec la première mouture du projet qui correspondait davantage au désir du conseil de créer un milieu de vie au centre-ville. Un projet de cette ampleur ne se présente pas tous les jours à Cowansville.»

Registre

Rappelons que seuls les citoyens de la zone concernée, soit celle couverte par le bloc du Centre commercial Domaine du Parc, et des zones contiguës qui ont obtenu assez de signatures pourront signer le registre.

Uniquement les personnes habiles à voter des zones Cb-1, Rb-14, CaP-1, Cva-3, Cva-2, Cvb-1 et Cva-1 pourront donc se prononcer.

Tout dépendamment du nombre de personnes habiles à voter des zones concernées, c’est approximativement 10 % de ceux-ci qui devront signer le registre pour forcer la tenue d’un référendum.

Par la suite, le projet devra être soumis à un référendum, retravaillé par la Ville ou tout simplement abandonné.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments