COVID-19: l’Estrie toujours à risque de basculer en zone rouge

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
COVID-19: l’Estrie toujours à risque de basculer en zone rouge
Dr Alain Poirier demande à la population de ne pas baisser les bras et de continuer à respecter les consignes sanitaires de façon à éviter que l’Estrie ne bascule en zone rouge. (Photo : Archives)

SANTÉ. Dr Alain Poirier, directeur régional de la Santé publique, recommande toujours le maintien de l’Estrie en zone orange, mais reconnaît que la situation est susceptible de changer d’heure en heure.

«Si le nombre de cas d’infection se maintient et si les éclosions continuent d’être bien circonscrites, c’est la recommandation que j’entends soumettre au docteur Arruda, demain, lors de la réunion de l’ensemble des directions régionales de santé publique», résume Dr Poirier.

Ce dernier rappelle que l’Estrie est sous haute surveillance depuis quelques semaines en raison de l’augmentation rapide du nombre de cas de COVID-19.

«Notre région a recensé 41 personnes infectées lundi et 55 autres hier. Ça nous place aux limites du rouge et de l’orange», explique-t-il.

Le nombre d’éclosions en Estrie est également à la hausse et s’élève actuellement à 33.

«Certaines de ces éclosions sont plus significatives que d’autres, mais on sait au moins où elles se trouvent et comment faire pour les contenir», poursuit Dr Poirier.

Le taux de positivité de l’Estrie est cependant inférieur à celui des régions en zone rouge.

Dépistage: retour à la normale

Des problèmes aux niveaux de l’informatique et des ressources humaines ont entraîné des retards importants, la semaine dernière, dans la divulgation des résultats négatifs.

«Les problèmes ont été solutionnés et on a déployé des ressources additionnelles afin de corriger le tir. Près de 98 % des personnes testées négatives obtiennent maintenant leur résultat dans un délai de 24 heures ou moins», signale Dr Poirier. «Les personnes ayant reçu un résultat positif à leur test de dépistage – environ 2 % à 3 % de la population estrienne – ont toujours été informées dans les délais prescrits. Il n’y a eu aucun retard à ce niveau-là.»

Il convient de rappeler que la demande en Estrie pour des tests de dépistage avait bondi de 650 à 2000 tests par jour en moyenne en l’espace de trois semaines, ce qui a eu pour effet de créer une pression additionnelle sur le réseau de santé régional.

Pas moins de 180 687 Estriens avaient passé un test de dépistage en date d’hier. Le nombre de cas actifs dans la région s’élèverait à 408.

Plus du quart des Estriens vaccinés

Le directeur de la campagne de vaccination en Estrie, Jean Delisle, nous apprend par ailleurs que «la vaccination va bon train» et que le taux de vaccination dans cette région (27,4 %) se rapproche de la moyenne provinciale (28,5 %). Pas moins de 134 189 résidants et travailleurs estriens ont été vaccinés à ce jour.

Ce dernier ajoute que 22 800 Estriens ont pris rendez-vous à ce jour pour obtenir le vaccin AstraZeneca. La région dispose actuellement de 12 000 doses de ce vaccin pour répondre à la demande chez les 45 ans et plus (vaccination sur rendez-vous et sans rendez-vous) et s’attend à recevoir des doses additionnelles du vaccin Pfizer dans les prochains jours.

Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS prévoit par ailleurs entreprendre l’administration de la deuxième dose de vaccin dans les CHSLD dès ce vendredi et compléter l’opération avant le 8 mai prochain.

 

VACCIN ASTRAZENECA:  DATES DISPONIBLES

. Granby:  22 et 26 avril

. Cowansville:   24 avril

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments