Région administrative: la MRC de Brome-Missisquoi arrête son choix sur l’Estrie

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Région administrative: la MRC de Brome-Missisquoi arrête son choix sur l’Estrie
La MRC de Brome-Missisquoi, située à l’extrémité sud-est de la Montégérie, sera détachée de cette région administrative pour intégrer la région administrative de l’Estrie. (Photo : Gracieuseté)

MUNICIPALITÉS. La MRC de Brome-Missisquoi changera de région administrative pour se joindre à l’Estrie. Le conseil des maires en a décidé ainsi, hier soir, après deux ans de réflexion et de négociation.

La résolution a été adoptée sur division, mais a recueilli 39 des 45 voix disponibles. Les seize municipalités favorables au transfert représentent 90 % de la population du territoire.

Seulement cinq municipalités, disposant de six voix au conseil des maires, ont réitéré leur opposition au projet. Il s’agit d’Abercorn, du Canton de Bedford, de Dunham, d’East Farnham et de Pike River.

Lors d’un premier vote, tenu en novembre 2020, sept municipalités, détenant 27 des 43 voix disponibles, s’étaient exprimées en faveur d’un changement de région administrative. Les quatorze autres municipalités avaient voté contre et plusieurs d’entre elles avaient émis de sérieuses réserves à l’endroit du projet. Trois des maires disaient s’être opposés au projet en raison d’un manque d’information.

Proposition

La nouvelle proposition transmise au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) recommande dans un premier temps que le territoire de Brome-Missisquoi soit rattaché à la région administrative de l’Estrie et soit desservi par la direction estrienne du MAMH.

Les élus souhaitent également que le transfert en Estrie de tous les services du ministère de la Santé et des Services sociaux soit complété le plus rapidement possible. On sait que l’administration des établissements de santé gouvernementaux (hôpital BMP, CLSC, CHSLD) relève déjà du CIUSSS de l’Estrie – CHUS alors que plusieurs organismes œuvrant dans le secteur des services sociaux sont actuellement rattachés à la direction régionale de la Montérégie.

La MRC de Brome-Missisquoi prône par ailleurs le maintien de son territoire en Montérégie pour les services du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et ceux du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Le ministre François Bonnardel aurait déjà confirmé qu’il n’y aura pas de transfert en Estrie pour la desserte du MAPAQ et celle du MFFP.

«Les conditions de la <@Ri>promesse d’achat<@$p> étant maintenant levées, plus rien ne s’oppose à la réalisation du projet. Voulant éviter de heurter le conseil des maires, le gouvernement provincial a laissé le temps à nos élus de prendre une décision éclairée. C’est maintenant chose faite et il ne reste plus qu’à attendre le décret gouvernemental», indique le préfet, Patrick Melchior.

Ce dernier prend également soin de rappeler que la MRC de Brome-Missisquoi a obtenu l’assurance de pouvoir conserver son enveloppe du Fonds régions et ruralité (FRR-1), dont l’allocation par habitant équivaut maintenant à 4,79 $ par habitant (en baisse de 0,01 $).

«Notre enveloppe demeure pour ainsi dire intacte et continuera d’être administrée en Montérégie jusqu’à l’échéance du pacte fiscal se terminant à la fin de 2024», précise M. Melchior.

Des rencontres régulières entre les représentants de la MRC de Brome-Missisquoi, de la MRC de la Haute-Yamaska et des sept autres MRC de l’Estrie sont également à prévoir au cours des prochains mois afin de jeter les bases de cette nouvelle union.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments