Le CLD de Brome-Missisquoi, un acteur de premier plan durant la pandémie

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le CLD de Brome-Missisquoi, un acteur de premier plan durant la pandémie
Tout au long de la pandémie, les employés du CLD de Brome-Missisquoi ont continué à accompagner les entreprises de la région en télétravail et en mode hybride, tout en adaptant les procédures pour certains services nécessitant des rencontres ou des visites en milieu de travail. Les services d’accompagnement et de formation se sont poursuivis par téléphone ou par vidéoconférence (Photo : Gracieuseté)

ÉCONOMIE. Pour le Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi, l’année 2020 a tout spécialement marquée par la pandémie de coronavirus et la mise en place de nouvelles mesures de soutien aux entreprises de la région.

Le CLD a notamment été appelé à gérer le Programme d’aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) mis sur pied par le gouvernement du Québec afin de soutenir les PME éprouvant des difficultés financières en raison de la COVID-19.

En 2020, l’organisme a reçu 252 demandes d’information et 88 demandes d’aide financière dans le cadre de ce programme. Quelque 57 entreprises se sont partagé une enveloppe de 1 962 750 $ alors que 21 autres ont bénéficié des prêts FLI, FLS ou Futurpreneur totalisant 475 000 $.

«La dernière année n’a pas été facile pour personne, mais nous sommes convaincus que nous sortirons de cette pandémie plus forts, plus innovants et plus confiants que jamais en notre potentiel», indique le directeur général du CLD, Robert Desmarais.

La campagne d’attractivité initiée par la MRC et le CLD de Brome-Missisquoi, dans le but de lutter contre la pénurie de main-d’oeuvre, a également porté fruit. La région a en effet enregistré un solde migratoire positif de 1771 personnes entre juillet 2019 et juillet 2020. Selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), la majorité des nouveaux arrivants provenait de la Montérégie (67 %) et de Montréal (32 %). Brome-Missisquoi se classe aujourd’hui au deuxième rang des MRC les plus attractives au Québec derrière Les Pays-d’en-Haut.

«Tout au long de cette année, nos entreprises ont vécu des fermetures, certaines des réouvertures avec restrictions, mais toutes ont dû s’adapter. Certains secteurs ont été touchés davantage, tels que le tourisme et les services. Nous avons pu reconnaître la détermination de nos entrepreneurs dans cette situation dite anormale et une solidarité indéfectible les uns envers les autres. Ça, c’est du Brome-Missisquoi!» Sylvie Beauregard, présidente du CLD

Entrepreneuriat et achat local

En 2020, l’École des entrepreneurs du Québec (ÉEQ) a par ailleurs confié au CLD de Brome-Missisquoi le mandat d’implanter un campus de formation en entrepreneuriat appelé à desservir l’ensemble du territoire de la Montérégie. L’ÉEQ propose des formations, ateliers, événements et conférences spécialisés dans le but d’améliorer les compétences des entrepreneurs québécois.

Le CLD a également fait équipe avec la MRC et la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi pour inciter les entreprises de la région à se prévaloir des avantages du commerce en ligne en cette période difficile. Pas moins de 273 entreprises d’ici ont ainsi adhéré à www.jachetebromemissisquoi.com , une plateforme offrant divers produits et services qui a reçu 19 000 visites en 2020. Une quinzaine d’autres entreprises ont par ailleurs réalisé des ventes de plus de 50 000 $ à la suite de leur adhésion au portail www.maturin.ca/groupe/bromemissisquoi . La MRC a accepté de payer une partie du coût d’inscription et/ou d’abonnement à ces deux plateformes.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments