La Société Alzheimer Granby et région se met au défi

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
La Société Alzheimer Granby et région se met au défi
Tout comme la population, l'équipe de Société Alzheimer Granby et région participe activement à son propre défi lancé à la fin avril. (Photo : Gracieuseté)

COMMUNAUTÉ. En parallèle avec la 17e édition de la Marche pour l’Alzheimer IG Gestion du Patrimoine, l’équipe de la Société Alzheimer Granby et région a lancé le 26 avril dernier le Défi 35 jours pour bouger. Une première pour l’organisme qui invite la population et les entreprises à faire de l’exercice pendant 35 jours afin d’amasser des fonds pour la cause.

Célébrant cette année son 35e anniversaire d’activité sur le territoire, Société Alzheimer Granby et région a tenu faire les choses en grand en proposant ce nouveau défi à tous ceux et celles qui souhaitent bouger dans le cadre de la collecte de fonds organisé au profit de l’organisme. Le concept est simple. Les personnes intéressées doivent s’inscrire en ligne au coût de 35 $, soit un 1 $ par jour tout en s’activant au quotidien. Chaque participant est libre de choisir l’activité physique de son choix. Au-delà de ce défi, l’organisme souhaiterait bien que ces saines habitudes fassent partie de leur quotidien.

«Il faut trouver ce que l’on aime pour bouger et garder quelque chose qui va rester dans notre quotidien. On dit que ça prend 30 jours pour changer une habitude et avec 35, on est juste parfait», souligne Sophie Foisy, directrice générale à la Société Alzheimer Granby et région.

Prêcher par l’exemple

Depuis la semaine dernière, l’équipe de Société Alzheimer Granby et région s’active pleinement en relevant un défi physique au quotidien. Passant du yoga à la marche, chacun prend part aux différents ateliers proposés durant l’heure du dîner. Composant l’un des facteurs de protection pour les maladies neuro-cognitives, l’activité physique ne devrait pas être mise de côté par certains, selon la directrice.

«Dans le même ordre d’idées que les maladies cardiovasculaires, toute personne a besoin d’oxygène pour éviter qu’il y ait des éléments problématiques ou des dysfonctions au niveau du cerveau. On l’oublie souvent, car l’on pense davantage au cœur et aux poumons, mais en fait c’est le cerveau qui est le grand manitou du corps humain», précise Sophie Foisy.

Rester actif

Prônant les saines habitudes pour sa clientèle, l’équipe de Société Alzheimer Granby et région prend le temps de faire bouger ses participants dans le cadre de différentes séances d’exercice offertes. En collaboration avec des physiothérapeutes, les animateurs proposent des exercices à faire tout en s’adaptant aux conditions des participants.

«Avec la maladie telle qu’on la connaît, on y va avec une approche par le plaisir. Si une personne aime Elvis Presley, on va mettre de sa musique et on va danser. Pour nous, ça fait partie d’une activité physique», affirme Élisabeth Nickner, animatrice pour l’organisme.

L’argent amassé lors de cette collecte de fonds servira notamment à offrir de nouveaux équipements pour faciliter l’activité physique auprès de personnes atteintes d’une maladie neuro-cognitive.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments