Les fresques paysagères de Brome-Missisquoi prennent la route

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Les fresques paysagères de Brome-Missisquoi prennent la route
L’artiste Stéphane Lemardelé souhaite que la population locale se réapproprie les paysages de Brome-Missisquoi. (Photo : Le Guide - Claude Hébert)

PATRIMOINE. L’artiste Stéphane Lemardelé et son équipe multidisciplinaire ont parcouru le territoire afin d’immortaliser les paysages de Brome-Missisquoi. Leur travail a donné lieu à la création de cinq fresques panoramiques que les citoyens et touristes auront l’occasion d’admirer tout au long de l’été.

Déjà connu pour l’illustration des «Carnets de Brome-Missisquoi», l’artiste de Sutton avait l’impression de connaître tous les coins et racoins de la région. Le projet lui a donné la chance de découvrir d’autres petits endroits secrets souvent méconnus du grand public. L’écaille de Philipsburg, la faille de Logan ou le sillon de Gilman, à titre d’exemples.

«Les paysages de Brome-Missisquoi sont diversifiés à souhait. Pour un dessinateur comme moi, c’est un bonheur de parcourir la région et de mettre sur papier ce qu’il peut y découvrir», signale M. Lemardelé.

Patrick Melchior, maire de Farnham et préfet de la MRC de Brome-Missisquoi, perçoit également la beauté et la diversité des paysages de sa région d’adoption comme un atout touristique indéniable.

«Le relief de Brome-Missisquoi varie du tout au tout – en moins de 30 minutes –quand on passe des basses-terres du Saint-Laurent (Farnham) aux massifs appalachiens de Sutton. C’est une leçon de géographie en soi», affirme-t-il.

Une œuvre monumentale

Les cinq bannières paysagères font un mètre de haut et totalisent plus de 50 mètres de long une fois mises bout à bout.

Ces œuvres sont présentement exposées en plein air le long de la piste cyclable de Sutton, à la hauteur du marché d’alimentation IGA. On pourra également les voir au cours des prochains mois à Saint-Armand (juillet), Cowansville (mi-juillet à la mi-août), Farnham (août), Frelighsburg (mi-août à mi-septembre), Bromont (dates à confirmer) et Pike River (dates à confirmer).

«Je suis subjugué» par le travail de Stéphane Lemardelé. En longeant les fresques subdivisées en plusieurs petits tableaux, on a la nette impression de rentrer dans l’image», indique M. Melchior.

Pour le maire de Sutton, Michel Lafrance, les bannières panoramiques sont «un exemple probant» de l’importance de la nature et de la culture dans la région de Brome-Missisquoi.

La réalisation des fresques s’inscrit dans le cadre du projet «Paysages en série» qui inclut également un microsite ainsi qu’une websérie en cinq épisodes.

«Les bandes audio des épisodes ont été extraites et mises en ligne sur le portail www.paysagesenserie.com afin qu’il soit possible de les écouter en observant les bannières», précise Rémi Jacques, conseiller en développement touristique au CLD de Brome-Missisquoi.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments