Dernier blitz avant l’élection : le chef du Bloc de passage à Cowansville

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Dernier blitz avant l’élection : le chef du Bloc de passage à Cowansville
Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, accompagnée de la candidate dans Brome-Missisquoi (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

POLITIQUE. À sa dernière journée de campagne électorale, le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, est venu soutenir la candidate Marilou Alarie lors d’une visite au parc Centre-ville à Cowansville cet après-midi. Il en a profité pour rencontrer des militants et s’adresser aux représentants des médias sur place.

« Je demande à tout le monde de voter, a-t-il déclaré. J’ai assez d’affection pour la démocratie dans la grande tradition de René Lévesque, je veux que les gens participent. Quand je vois des taux de participation autour de 50 %, je m’inquiète dramatiquement pour les élections municipales qui vont suivre dans quelques semaines. Je souhaite que les gens votent et se disent qu’ils ont le devoir citoyen d’y aller. »

Le chef du Bloc a d’ailleurs passé une bonne partie de sa dernière journée de campagne en Estrie pour prêter main-forte à quelques-unes des candidates des circonscriptions que la formation politique veut ravir. Il a, entre autres, visité Ensaf Haidar dans Sherbrooke, Nathalie Bresse dans Compton-Stanstead ou encore la députée sortante, Andréanne Larouche, dans Shefford.

« C’est clair qu’il y a des circonscriptions un peu plus isolées comme Gaspésie-Les Îles-de-Madeleine, Chicoutimi-Le Fjord, Argenteuil-La Petite-Nation qu’on vise, reste que dans les blocs où il y avait plusieurs circonscriptions qu’on pouvait cibler, il y avait l’Estrie et la région de Québec. Dans le cas de l’Estrie, c’est quand la dernière fois que ses députés ont pu se lever pour poser une question en chambre qui avait été écrite par le gouvernement lui-même ? », s’est-il questionné.

Candidate dans Brome-Missisquoi

Yves-François Blanchet relate avoir rencontré la candidate bloquiste dans Brome-Missisquoi, Marilou Alarie, il y a quelques années, alors qu’elle était impliquée dans le dossier de la sauvegarde du boisé des Hirondelles à Saint-Bruno-de-Montarville.

« À l’époque, j’étais un résident de Saint-Bruno et j’étais ministre de l’Environnement, a-t-il indiqué. Il fallait trouver une façon, dans le respect des règles en vigueur, de permettre de protéger le boisé qui était l’objet d’un projet résidentiel tout à fait mal avisé. »

« On s’est connus comme ça, a-t-il poursuivi. Par la suite, on a eu des conversations et on voyait bien que l’expérience, la rigueur, le charisme de Marilou allaient faire une différence importante dans une circonscription qu’elle a elle-même choisie. »

Longue soirée demain ?

Sans tomber dans le jeu des prédictions, le chef bloquiste s’attend toutefois à ce que les citoyens aient à user de patience avant de connaître l’issue du résultat de demain.

« Pour différentes raisons, et ce sera variable selon les circonscriptions, parfois, les résultats vont être plus clairs, des fois, ça sera tellement serré que ça pourrait prendre deux ou trois jours avant qu’on ait les résultats. Il faudra être patient dans un contexte où ça pourrait être très serré entre les deux partis canadiens qui veulent former le gouvernement ou dans un certain nombre de circonscriptions au Québec. »

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments