Cowansville: la Maison Gilles-Carles agrandie au coût de 750 000 $

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Cowansville: la Maison Gilles-Carles agrandie au coût de 750 000 $
Levée d’une première pelletée de terre symbolique en présence de Sylvie Beauregard, mairesse, Joannie Tardif, présidente et Michel Lafrance, vice-président du RSABM, Alain Daigle, conseiller municipal, Christine Tougas, DG du RSABM, Pierre Buote et Gisèle Desrochers, trésorier et administratrice du RSABM, Johanne Gauvin, attachée politique de la députée provinciale et Nathalie Dion, présidente d’Athéna Construction. (Photo : Le Guide – Claude Hébert)

COMMUNAUTAIRE. Le Regroupement soutien aux aidants de Brome-Missisquoi (RSABM) réalise un vieux rêve avec l’agrandissement de la Maison Gilles-Carle de Cowansville.

«Le projet était dans l’air depuis longtemps, mais les démarches ont été freinées en raison de la pandémie», signale la directrice générale du RSABM, Christine Tougas.

Le nouvel aménagement de la Maison Gilles-Carle permettra l’ajout de deux chambres de répit, l’agrandissement des aires communes, le réaménagement d’une salle fermée, l’installation d’une génératrice et la construction d’une nouvelle terrasse extérieure à l’arrière de l’établissement.

«La terrasse actuelle, situé du côté est de l’immeuble, sera remplacée par une nouvelle section de trois étages», précise Mme Tougas.

La mise en chantier aura lieu dans les prochains jours et les travaux devraient être complétés en mai 2022. La réalisation du projet a été confiée à l’entreprise familiale Athéna Construction.

«Bien que le chantier puisse causer du bruit et de la poussière, aucune interruption de services n’est prévue durant les travaux», ajoute la directrice générale.

Bonification des services

L’agrandissement de la Maison Gilles-Carle nécessitera un investissement de 750 000 $.

Une bonne partie de cette somme, soit 300 000 $, a été amassée dans le cadre d’une campagne de financement (tournois de golf, dons de différents partenaires, contributions de donateurs privés, etc.) qui s’est échelonnée de 2014 à 2019. L’organisme à but non lucratif entend investir le même montant afin de permettre la concrétisation de ce projet d’envergure.

«Les travaux projetés sont essentiels à la poursuite de la mission du RSABM et contribueront sans aucun doute à améliorer la qualité de vie de nos utilisateurs de services. Le manque d’espace compliquait notre tâche et nuisait à notre expansion», précise la DG de la Maison Gilles-Carle.

La présidente du RSABM, Joannie Tardif, abonde dans le même sens.

«Le projet d’agrandissement va assurer la pérennité de notre organisme tout en contribuant à une bonification de notre offre de services», résume Mme Tardif.

L’ajout des deux nouvelles chambres permettra à l’établissement d’accueillir six aidés par nuit au lieu de quatre alors que le réaménagement de certains locaux aidera à garantir le caractère confidentiel des rencontres et discussions avec les bénéficiaires.

«L’agrandissement de la salle à manger nous offrira également la possibilité de prendre nos repas tous ensemble», poursuit Mme Tougas.

Quelques témoignages

Le RSABM a pour mission de soulager et de prévenir l’épuisement des proches aidants. Pour ce faire, l’organisme offre des services de soutien et de répit aux aidants prenant soin d’un proche adulte souffrant d’une incapacité temporaire ou permanente liée à une maladie, un handicap ou au vieillissement.

«Même si ma sœur de 74 ans est maintenant en hébergement, je continue de profiter des ateliers, formations et cafés-rencontres offerts par le Regroupement. Ces services aident à briser ma routine et facilitent mon travail comme aidante», indique Anne-Marie Bilodeau.

Martin Boulanger et Ginette Ladouceur ont appris avec soulagement l’existence de la Maison Gilles-Carle et se disent impressionnés par la qualité des services qui y sont offerts.

«Nous bénéficions des services de répit de jour, de nuit ou de fin de semaine, selon la disponibilité de l’un ou l’autre. Pendant que notre fils Gabriel séjourne à la Maison Gilles-Carle, on a notamment du temps pour effectuer certains travaux d’entretien ou de construction à notre nouveau domicile», explique M. Boulanger.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Bruno Pinsonnault
Bruno Pinsonnault
19 jours plus tôt

Bravo à tous les intervenants